January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
20th Century Fox
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement
January Jones Emma Frost X-Men Le Commencement

X-Men : Le Commencement reviendra ce soir sur C8.

A l'occasion de la rediffusion de X-Men : le commencement, à 21h05 sur C8, nous repartageons notre interview de January Jones publiée initialement à sa sortie au cinéma, en juin 2011.

X-Men : Le Commencement en un mot ? Supercool ! [critique]

De Mad Men à X-Men : le commencement, celle qu’on surnomme la néo-Grace Kelly fait jusqu’ici un sans fautes. Rencontre avec January Jones. X-Men : le commencement marque un nouveau tournant dans la carrière de la comédienne. Révélée dans la série à succès Mad Men, elle poursuit son chemin avec le blockbuster adapté de l'univers Marvel, autour des origines des super héros que nous connaissons. L'actrice y incarne la redoutable Emma Frost, une mutante machiavélique qui sera opposée aux personnages principaux du film, Charles Xavier (James McAvoy) en tête. Un rôle moins éloigné que l'on pourrait le croire de son personnage de Betty dans Mad Men...
Par Alexis Carneiro.

January, vous dites préférer les personnages qui sont loin de vous. Emma Frost, dans les X-Men, est une salope glaciale, ce qui est finalement rassurant…
Oh une salope je ne sais pas ! Ok, elle méprise ceux qui ne sont pas de son avis et a un sens de l’humour cassant. Bon, oui, elle est un peu salope, mais quand vous existez aussi longtemps dans la peau d’un personnage, vous essayez toujours de lui trouver des circonstances atténuantes. Pas le choix, vous vivez avec. Glaciale, je ne vais pas vous contredire là-dessus. C’est inscrit dans son nom…

Emma est l’une des mutantes les plus puissantes de la mythologie X-Men. Elle est télépathe et… peut se transformer en diamant ?
Oui, toute ma peau se recouvre d’une parure diamant qui me rend résistante à tout. On dirait une image directement sortie de Goldfinger, ce qui cadre bien avec l’ancrage sixties du film.

Vous vous rendez compte de ce que ça veut dire ? Belle, désirable, aux contours tranchants… Emma Frost est littéralement la version super héroïque de Betty dans Mad Men, non ?
Oh, j’imagine qu’on peut le voir comme ça. Et l’ironie qu’il y a à jouer les beautés froides dans Mad Men et X-Men, tous deux situés dans les années 60, ne m’a pas échappée. Mais Betty n’est pas forte et indépendante comme Emma. Je l’ai toujours vue comme une petite chose fragile. Encore une fois, je suis de son côté…

Le département Costumes de Mad Men est déjà bien achalandé, mais là c’est un festival !
C’était le gros défi pour moi. Dans les comics, Emma est à moitié nue, elle porte une cape, un soutien-gorge et des bottes. Rien d’autre. Et elle est le personnage le plus sexy de l’univers Marvel, qui en compte quand même plusieurs milliers ! C’était donc une grosse responsabilité. On lui a rajouté des vêtements pour le film. Mais j’ai adoré ça : le décolleté plongeant, les boots blanches, la longue chevelure bouffante…

Vous êtes la blonde hitchcockienne de Mad Men, qui passe pour la série la plus sophistiquée à la télé, et dernièrement le débat faisait rage autour de vos seins suite à une couverture du GQ US. Ça vous embête ? Je ne sais pas. C’est moi qui porte les fringues sur la couverture donc je l’ai peut-être cherché. Mais ce serait bien qu’on passe à autre chose, oui. Je vais devoir travailler deux fois plus pour faire oublier mes seins ! Lesquels, malgré tout, restent très visibles dans X-Men

Dites nous la vérité : Betty ne sera jamais heureuse, c’est ça ? Ça deviendrait ennuyeux si c’était le cas. Je ne crois pas, non. Et elle prend un chemin dangereux ces temps-ci, plus proche de Norman Bates que de Grace Kelly.

Grace Kelly, que vous avez interprétée dans un sketch du Saturday Night Live, toute en flatulences…
Beaucoup de gags de pets, oui. Pauvre Grace, elle a dû se retourner dans sa tombe !

Prélogie X-Men : Matthew Vaughn voulait Tom Hardy pour incarner Wolverine jeune

L'histoire de X-Men : Le Commencement : Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…
X-Men : le commencement nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle.

Bande-annonce :

Mad Men : le quiz ultime