Nom de naissance Joan Didion
Profession(s) Scénariste, Scénario original
Avis

Biographie

Née en 1934, Joan Didion fait ses études à l'Université de Californie, Berkeley, dont elle ressort diplômée en 1956. Ses premiers écrits, rédigés dans les années 60, témoigneront notamment de ses années passées en Californie. En 1963, elle publie son premier roman, Run, River, suivis en 1970 de Play It As It Lays (Maria avec et sans rien), dans lequel elle retrace le parcours d'une actrice hollywoodienne de seconde zone. Ces ouvrages renferment déjà les caractéristiques de son oeuvre à venir : élégante cruauté, description stylisée, satire de la bourgeoisie intellectuelle de la Côte Ouest, peinture de la décadence et de la vanité de la jet-set littéraire. Bien entendu, Didion en influencera plus d'un : considérée comme une figure de proue de l'intelligentsia américaine, elle est admirée par toute une génération d'écrivain, notamment Bret Easton Ellis ou Jay McInerney.Les romans qui suivront, A Book of Common Prayer (1977), Democracy (1984), The Last Thing He Wanted (1996) achève d'en faire une figure littéraire incontournable, qui s'est également illustrée dans l'écriture de reportage et d'essais (elle a notamment travaillé pour le New York Times ou le New Yorker). Ses premiers essais, Slouching Towards Bethlehem (1968) et The White Album (1979), dans lequel elle dénonce la paranoïa et l'hypocrisie qui hantent la Californie, conduisent certains critiques à la rapprocher de journalistes gonzo, comme Hunter S. Thompson ou Tom Wolfe. Après un recueil d'essais publié en 2001, Political Fictions, et un ouvrage en forme de mémoires (Where I Was from, 2003), Joan Didion publie en 2005 The Year of Magical Thinking (L'Année de la pensée magique, traduit en 2007), un livre écrit pendant l'année qui a suivi la mort de son mari, l'écrivain John Gregory Dunne (décédé d'une crise cardiaque), et pendant laquelle leur fille Quintana Roo Dunne a été gravement malade. Entre le moment où elle a achevé le livre et celui où il est publié, sa fille décédera de sa maladie à l'âge de 39 ans, mais Joan Didion refusera de retoucher à son livre, considérant qu'il est définitivement terminé (New York Times). L'Année de la pensée magique est non seulement le témoignage de quarante année de vie commune et de complicité avec son mari, mais également une tentative de définition des mécanismes du deuil et de la souffrance. Il a remporté en 2005 le National Nook Award, catégorie Non-Fiction, et en 2007 en France, le Prix Médicis de l'essai. Malgré la grande influence qu'elle a eu sur la littérature américaine, Joan Didion est encore très peu traduite en France. En 2009, un recueil de chroniques inédites en France, paru chez Grasset sous le titre L'Amérique, 1965-1990, donne cependant l'occasion de connaître davantage l'oeuvre et la pensée de celle qui fut "l'un des meilleurs sismographes" de l'Amérique, comme l'écrit Pierre-Yves Pétillon dans sa préface.  

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1995 Personnel Et Confidentiel Scénariste -
1976 Une étoile est née Scénariste -
1970 Panique À Needle Park Scénariste -