Le Parrain III : Andy Garcia défend lui aussi la performance de Sofia Coppola
Paramount Pictures

"J'ai trouvé que la réaction à sa performance était très injuste."

En 1990, Francis Ford Coppola et Mario Puzo donnaient une suite au deux premiers volets du Parrain, et Andy Garcia intégrait alors la famille Corleone (avec une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle à la clé) en interprétant le fils illégitime de Sony Corleone (James Caan). Trente ans plus tard, à l’heure où le Parrain 3 ressort avec un nouveau montage, l’acteur est revenu pour le Hollywood Reporter sur le film encore controversé aujourd’hui, notamment en ce qui concerne la performance de la fille de son réalisateur, Sofia Coppola qui jouait Mary Corleone, un rôle à l’origine destiné Rebecca Schaeffer. Puis, suite à son tragique décès, à Winona Ryder qui se désista au dernier moment …

Une performance que Francis Ford Coppola, lui même, défendait encore il y a quelques jours :  "Les gens voulaient s'attaquer au film, qui pour certains, n'avaient pas respecté ses promesses. Alors ils s'en sont pris à cette jeune fille de 18 ans, alors qu'elle avait accepté de le faire pour moi. La fille a pris la balle à la place de Michael Corleone et ma fille en a pris une à ma place."

Sofia et Francis Ford Coppola reviennent sur les mauvaises critiques du Parrain III

Comme son réalisateur, ainsi que la comédienne Diane Keaton, Andy Garcia ne tarit pas d'éloges sur sa partenaire : "Ouais, je pensais que la réaction à sa performance était très injuste. Je trouve que sa performance est extrêmement émouvante, honnête et courageuse. Je suis très fier du travail que nous avons accompli ensemble et je suis très fier du travail qu'elle a accompli."

"Je pense que les gens reverront le film et sentiront que notre connexion en tant que personnages est très profonde et très vraie. Sofia a répété avec nous le week-end où nous étions à Napa, parce que Winona Ryder faisait un film et qu'elle n'était pas là. Alors Sofia s'est assise pour lire le rôle. Et puis, ce fut une évidence : elle a accepté courageusement d’aider son père quand celui-ci a dit : 'Je veux que tu joues Mary', et elle a dit : 'Quoi ?!' Elle étudiait le design, la mode et l'art et était extrêmement talentueuse […] Il voulait que ce personnage n'ait pas la fin de la vingtaine et ne soit pas encore une femme."

"Il voulait que ce soit la relation de passage à l'âge adulte entre une très jeune et innocente jeune fille et ce dangereux cousin. Elle avait 16 ou 17 ans, et c'est ce qu'elle est dans le film. Et je pensais que toute la réaction sur son travail avait été anticipée par un article qui faisait des extrapolations. Et je pense que lorsque les gens reverront le film, s'ils en ont envie, ils verront la performance et la relation très belle, touchante et émouvante que Sofia et moi avons eue."

La Paramount n’exclut pas l’idée d’un Parrain 4