Durée 85 mn
Réalisé par Victor Garcia Leon
Année de production 2017
Pays de production Espagne
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Le fils pourri gâté d’un politicien est catapulté hors de sa bulle de privilèges, quand son père est arrêté pour corruption. Tournée comme un faux documentaire, cette comédie caustique dépeint avec beaucoup d’humour les paradoxes d’une Espagne entre conservatisme, affairisme et mouvements contestataires.

Offres VOD de Selfie

Pas d'offres actuellement.

Dernières News sur Selfie

Top hebdo : Star Wars 9 perd la première place face à 1917

Le film de guerre de Sam Mendes démarre fort.

Guide des Sorties du 15 janvier 2020

Ce qu’il faut voir cette semaine.

Critiques de Selfie

  1. Première
    par Sophie Benamon

    On pouvait redouter qu’une comédie sur le sujet de nos vies 2.0 soit aussi futile qu’un filtre Snapchat. Il n’en est rien. Selfie est une vraie bonne surprise. Composé de cinq histoires différentes, écrites chacune pour un cinéaste différent, le film voit s’entrecroiser les destins de fous des réseaux sociaux et autres pratiques numériques. Les histoires se répondent, les personnages reviennent d’une histoire à l’autre et sortent le film à sketches de son aspect découpé. Il y a une véritable attention portée à l’écriture (qu’on doit à Julien Sibony, Giulio Callegari, Noé Debré, Hélène Lombard et Bertrand Soulier) ; les situations poussent les curseurs à fond et les dialogues se révèlent souvent savoureux. Thomas Bidegain ouvre le film avec un couple de parents (Blanche Gardin, caustique, et Maxence Tual des Chiens de Navarre) qui tient avec une ferveur dérangeante le blog de leur enfant malade. D’emblée, le ton est donné, les tabous sont brisés. Marc Fitoussi enchaîne avec Le Troll, une parodie de comédie romantique très réussie interprétée par Elsa Zylberstein et Max Boublil. Tristan Aurouet aborde avec 2,6/5 la question de la note sur les applis de rencontre. Un fragment très réaliste où Finnegan Oldfield se révèle très convaincant. Cyril Gelblat fait de Manu Payet un acheteur compulsif dans une comédie qui va crescendo et Vianney Lebasque a la tâche difficile de brasser les protagonistes dans un final délirant. Un seul regret : ça aurait pu aller encore plus loin !