Toutes les critiques de Seuls Two

Les critiques de Première

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Totalement sous influence cartoonesque, en particulier celle de Tex Avery, les deux comiques régressifs signent un premier film burlesque dont l'intérêt réside moins dans le contenu que dans l'univers mis en place. L'image des Champs-Elysées vides où cette idée de branque d'une F1 déboulant dans les rues étroites de Paris vont sans doute marquer les esprits. Plus bête que méchant, ce premier long réalisé par le duo amuse beaucoup à défaut de nous embarquer dans un délire vertigineux.

Les critiques de la Presse

  1. Télé 7 jours
    par Julien Barcilon

    Bonne nouvelle, après quelques déceptions, le tandem mariol passe à la réalisation et renoue avec le niveau de poilade de La tour Montparnasse infernale. Gavée de gags énormes, délicieusement absurdes mais pas seulement, leur partie de Tom et Jerry dans la ville chahute gravement les zygomatiques. Du culte à l'horizon.

  2. Le JDD
    par Danielle Attali

    Eric et Ramzy devenus réalisateurs s'en sortent assez bien dans leur nouvelle fonction. La vision de la capitale désertée de toute vie humaine est impressionnante. Côté humour, on retrouve la tandem fidèle à ses délires neuneus, un brin potaches et totalement absurdes. Parfois, ça pèse des tonnes comme quand Eric planque déguisé en palmier. Ça peut aussi faire marrer, si on est adepte du genre.

  3. Paris Match
    par Alain Spira

    Si vous êtes allergique à l'humour absurde et déjanté de ce tandem, leur nouveau film risque de vous flanquer un fatal oedème de Quincke. En revanche, si vous considérez Eric et Ramzy comme des alpinistes de la bêtise, des enfileurs de gags navrants, vous ne pourrez qu'admirer leur virtuosité dans ce sport extrême qu'est l'imbécilité de haut niveau. Seuls two est, à coup sûr, leur meilleure comédie.

  4. Fluctuat

    Eric et Ramzy, duo comique incontrôlable, ont accouché de leur premier bébé. Il s'appelle Seuls Two, et porte les gênes de ses parents : drôle et absurde, il pêche parfois par excès de n'importe quoi. Ils en ont assez de s'expliquer à chaque nouveau film foiré par un réalisateur qui n'a pas su capter l'essence de leurs délires. Cette fois-ci, Eric et Ramzy ont cumulé la triple casquette d'acteurs, scénaristes et réalisateurs pour mener à bien un projet qu'ils avaient dans la tête depuis 7 ans. En deux mots : Paris vide. A partir de cette base plutôt excitante, les deux comiques, biberonnés aux cartoons type Tom & Jerry ou Bip Bip et le Coyote, ont imaginé une course poursuite entre un flic débile (éric judor) qui n'a qu'un but dans la vie : coffrer un petit malfrat séducteur (ramzy bedia). Quand ils s'aperçoivent que la capitale leur appartient, l'un continue de vivre sans rien changer à ses habitudes, l'autre prend Paris pour un immense terrain de jeu. Au programme : visite du stade de France, petite ballade sur les Champs Elysées en Formule 1 et saccage de la FNAC la plus proche. Histoire de montrer que rien ne leur résiste, Eric et Ramzy se sont entourés de guest prestigieux inattendus tels que Kristin Scott Thomas, Benoît Magimel ou Elodie Bouchez, et ont appelé à la rescousse leurs potes Omar, Fred et Edouard Baer pour la caution comique. Ce petit monde inonde l'écran en tout et pour tout 10 minutes, histoire de laisser nos deux héros souffler un peu. Car pendant près d'1h30, c'est à un véritable two men show qu'on assiste, et à quelques scènes déjà cultes, comme le pique-nique sur l'autoroute ou la première course-poursuite dans Paris. Les scènes d'action combinées aux feux d'artifices verbaux des deux comiques (indétrônables dans ce domaine) donnent un film unique en son genre, souvent drôle, mais souffrant parfois des défauts inhérents à un film/concept : longueurs et scénario un peu mince. Pour leur première réalisation, Eric et Ramzy ont fait du Eric et Ramzy avec des moyens (18 millions tout de même), et s'en tirent avec les honneurs. Ils ont enfin trouvé les bonnes personnes pour filmer leurs histoires : eux-mêmes. On aime ou on n'aime pas, mais il serait dommage de bouder son plaisir devant une comédie française originale, rythmée, bien réalisée, et qui n'a pas peur de prendre des risques.Seuls TwoDe Eric et RamzyAvec Eric Judor, Ramzy Bedia, Benoît Magimel, Kristin Scott ThomasSortie en salles le 25 juin 2008Illus. © Warner Bros. France  - Exprimez-vous sur le forum cinéma- Lire les fils comédie, acteur sur le blog cinéma