Cercle Benedict
Disney

Cette drôle d'histoire d'espionnage colorée et pleine d'une enivrante excentricité saura enchanter les plus jeunes et aussi leurs parents.

On s'attendrait presque à voir le Comte Olaf surgir de derrière un rideau ! Non, pas un bonhomme de neige qui parle et qui aurait été anobli par Disney Plus... On parle ici évidemment du méchant des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, dont s'inspire manifestement Le Mystérieux cercle Benedict. Il y a très clairement un esprit Lemony Snicket dans cette aventure hors du temps, adaptée d'une autre saga littéraire, signée Trenton Lee Stewart et illustrée par Carson Ellis. Cette nouvelle série familiale qui sort aujourd'hui sur Disney Plus jouit de la même excentricité attachante.

Le Mystérieux cercle Benedict (The Mysterious Benedict Society) nous fait découvrir quatre orphelins (oui, aussi), tous surdoués et recrutés par le curieux M. Benedict, qui a besoin de leur aide pour accomplir une mission dangereuse. Car le monde fait face à une crise mondiale connue sous le nom de "The Emergency". Reynie, Sticky, Kate et Constance vont ainsi être envoyés vers une étrange école privée, isolée sur une petite île. M. Benedict soupçonne l'institut en question de tirer les ficelles derrière la crise.


Après un premier épisode qui sert habilement de présentation à travers une série de tests amusants, on rentre réellement dans le vif du sujet à partir de l'épisode 2. Ce Mystérieux cercle Benedict est peut-être un peu nébuleux de prime abord, mais il n'en demeure pas moins charmant. Ces quatre gamins à la brillance exceptionnelle nous emmènent dans une aventure farfelue peuplée de personnages hauts en couleurs, portés par l'excellente Kristen Schaal (de The Last Man on Earth) et le fabuleux Tony Hale (de Veep). Les jeunes comédiens, eux, ont du potentiel à défaut d'être totalement convaincants pour l'instant.

En tout cas, ce Club des Cinq made in Disney ne manque pas d'originalité et de fantaisie, même si son intrigue peut parfois faire tiquer les adultes, frôlant une forme de complotisme moderne un peu dangereux, lorsque M. Benedict explique à ses têtes blondes innocentes qu'il se cache certainement derrière la crise mondiale une personnalité toute puissante qui tire les ficelles dans l'ombre pour son propre profit... Mais bien évidemment, Le Mystérieux cercle Benedict n'est pas à prendre au premier degré et ne se prend d'ailleurs jamais au sérieux. Avec son ton décalé à la Wes Anderson, la série s'amuse plutôt à mettre en scène une mission d'infiltration familiale épique, au grain de folie savamment distillé.