LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes sur Disney +
Disney +

45 minutes au cœur la Force, qui rejouent et se moquent allègrement des grandes et petites histoires de la franchise culte.

Hommage débridé réjouissant à la saga de George Lucas, LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes est une franche réussite ! Le moyen métrage d’animation a été lancé sur la plateforme Disney + ce mardi, célébrant au passage un grand classique de la télé américaine : le Holiday Special de 1978 de Star Wars, produit par Fox an après le carton du premier film au cinéma. Cette version 2020 est à voir absolument, entre petits et grands. Voilà pourquoi.


Parce qu'il montre la suite de l'Episode IX

Comme mentionné dans son ouverture, LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes se déroule après les événements de L'Ascension de Skywalker. On retrouve ainsi une Galaxie en Paix (une fois n'est pas coutume), alors que le Nouvel Ordre a été détruit. Rey, devenue maître, entraîne Finn, désormais Padawan, l'ancien Stormtrooper qui a l'ambition de passer Jedi !

LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes
Disney

Parce qu'il fait un beau clin d'oeil à sa version de 1978

Le scénario du premier Holiday Special se déroulait après les événements d'Un nouvel espoir et mettait en scène la famille de Chewbacca invitée à partager un repas de fête pour le Jour de la vie sur Kashyyyk, festivité célébrée par leur peuple. L'époque a changé, mais c'est le même contexte et le même décor, pour cette édition 2020, qui ramène aussi Chewie et les siens, pour cet événement annuel qui ressemble à une sorte de Noël ou Thanksgiving version Kashyyyk.

Parce qu'il revisite joyeusement 40 ans de saga

Autant le Holiday Special de 1978 était kitsch et improbable, autant ce LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes réussit à raconter une histoire amusante et qui tient la route : celle de Rey, qui découvre dans un temple Jedi un cristal capable d'ouvrir des brèches temporelles (ce qu'on avait déjà aperçu dans Star Wars Rebels). Elle remonte ainsi le temps et passe d'époque en époque, revivant la plupart des moments qui ont fait la légende de la franchise : Luke Skywalker s'entraînant avec Maître Yoda (dans L'Empire contre-attaque), Obi-Wan Kenobi et Qui-Gon poireautant pendant la guerre commerciale (dans La menace fantôme), Anakin et Obi-Wan faisant route pour voir Padmé (dans L'attaque des clones),  Luke Skywalker détruisant l'étoile de la mort avec son X-wing (dans Un Nouvel espoir), l'Empereur discutant avec Vador dans sa salle du Trône (dans Le Retour du Jedi), Obi-Wan Kenobi se battant en duel avec Anakin Skywalker (dans La Revanche des Sith), Mando tirant sur les Stormtrooper de Moff Gideon avec Baby Yoda (dans la saison 1 de The Mandalorian), Anakin fonçant à toute allure dans sa compétition de Podracers (dans La menace fantôme) ou même les vaisseaux de Palpatine sortant de Terre durant la bataille d'Exegol (dans L'Ascension de Skywalker). Des scènes cultes que les parents prendront un plaisir fou à partager avec leurs enfants.

LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes
Disney

Parce que c'est très, très drôle

Le scénariste David Shayne et le réalisateur Ken Cunningham n'ont pas hésité à se moquer drastiquement de Star Wars, pour cet inédit loufoque et dopé à l'auto-dérision. Non seulement LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes fait un tas de clins d'oeil aux canons de la saga, mais en prime, il n'hésite pas à se moquer outrageusement d'elle, de ses défauts, et de ses incohérences. Comme lorsqu'il évoque la mort de Palpatine, que Vador doit jeter au fond du réacteur : - "On ne survit pas à un truc comme ça", lâche ainsi Kylo Ren, chambrant au passage l'Episode IX qui révélait que l'Empereur avait finalement survécu, pour la plus grande incrédulité des fans. Comme lorsque l'Empereur demande à Kylo Ren de mettre un t-shirt, lui qui se balade ostensiblement torse-nu dans son vaisseau, pecs et abdos à l'air. Comme Poe qui fait référence "au plus grand désastre de la Galaxie depuis le discours de Jar-Jar Binks devant le Sénat de la République." Comme Dark Vador qui s'insurge du masque de Kylo Ren, copie pas bien originale du sien. Comme Palpatine qui essaye d'établir une hiérarchie dans le Côté obscur : "Empereur, c'est plus fort que Suprême Leader !" Ce Holiday Special tient parfois plus de la parodie de Star Wars que d'une nouvelle aventure.

LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes
Disney

Parce qu'on voit des combats qu'on n'aurait jamais pu voir

Dark Vador contre Dark Vador ! C'est sans aucun doute le kiff ultime des amoureux de Star Wars. Du fan service total et absolu, assumé de bout en bout par ce LEGO Star Wars: Joyeuses Fêtes, qui fait ainsi revenir une colonie de personnages de la saga. Même Dark Maul fait une apparition coupé en deux ! Surtout, on retiendra des nombreux duels de cet épisode que Rey est devenue une Jedi hors-pair, carrément capable de faire jeu égal avec le plus puissant de tous : le Seigneur Vador en personne.

Parce que si vous êtes fan de How I met Your Mother...

L'épisode spécial se termine avec Finn, qui coupe la dinde du repas de fête avec son sabre laser. Une scène qui rappellera forcément des souvenirs aux fans de How I Met et de Marshal Eriksen :