ADN par ses acteurs
Nicolas Bellet

Qu’on aime ou non le cinéma de Maïwenn, on ne peut lui nier une spécificité dans sa manière de coller au réel. Ses acteurs nous expliquent sa méthode.

De Polisse à Mon Roi, le cinéma de Maïwenn a toujours divisé et c’est tant mieux, c’est le propre des auteurs que de porter à la discussion. Encore une fois, avec ADN, son nouveau film dans les salles cette semaine, elle livre un film qui lui correspond et que d’aucun n’aurait pu tourner comme elle. Son cinéma fait parfois "naïf", comme elle dit, sonne juste ou du moins vrai, selon qu’on soit fan ou non, mais surtout transpire d’une énergie folle, comme s’il y avait une urgence à tourner.

Si on lui reproche souvent un narcissisme impudique, ce qu’elle réfute, comme lors de notre récente interview,  préférant pointer le fait que l’on parle bien seulement de ce que l’on connait, il y a tout de même dans son cinéma quelque chose qui n’appartient qu’à elle. Ce qui peut forcément agacer, mais aussi interroger sur sa méthode pour y parvenir.

ADN – Maïwenn : "J’ai connu ce que traverse mon personnage, mais ce n’est pas moi"

Lors de leur passage au festival de Deauville pour présenter le film ADN, nous avons discuté avec trois de ses acteurs : Henri-Noël Tabary, Omar Marwan et Florent Lacger pour tenter de percer le secret de la "méthode Maïwenn"...

ADN : Maïwenn ne convainc pas [Critique]