Titre original O homem das multidoes
Date de sortie 25 mars 2015
Réalisé par Marcelo Gomes, Cao Guimarães
Avec Sílvia Lourenço , Paulo André , Jean-Claude Bernardet
Distributeur Norte Distribution
Année de production 2015
Pays de production BR
Genre Comédie dramatique

Synopsis

Juvenal est conducteur de métro à Belo Horizonte ; Margo assure le trafic du réseau ferroviaire. dans la ville anonyme, ils se regardent, se parlent, devinant l’un chez l’autre l’éblouissementd’une rencontre entre deux solitudes. un jour, Margo demande à Juvenal d’être le témoin de son mariage, conclu avec un homme inconnu, mystérieux, perdu lui aussi dans la foule silencieuse.

Offres VOD de L'Homme des Foules

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de L'Homme des Foules

Photos de L'Homme des Foules

DR
DR
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.
Norte Distribution / Rec Produtores Associados Ltda.

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

L'Homme des Foules

Critiques de L'Homme des Foules

  1. Première
    par Hendy Bicaise

    Juvenal n’a ni famille ni ami, mais il n’est jamais seul. Bercé par les remous des passants comme un enfant dans les bras de sa mère, c’est au sein de la foule qu’il se sent bien. Quand il la quitte, il perd pied. Une rencontre va venir bouleverser cet équilibre précaire… Bouleversement en mode mineur car dans ce film brésilien, comme dans "La Femme sans tête", de Lucrecia Martel, ou chez Jaime Rosales ("Un tir dans la tête", "La soledad"), la mise en scène confine à l’abstraction au point que l’on se demande constamment si l’on n’a pas manqué quelque chose. Une péripétie ? Un sous-texte caché ? Non, rien de tout cela. Avec son format carré, identique à celui de "Mommy", le film invite à l’observation froide du quotidien de ce curieux quidam. Si l’on ne détourne pas le regard, l’exercice n’aura pas été vain.