Retrouvailles du Prince de Bel-Air
HBO Max

Will Smith a surtout retrouvé sa première tante Viv', avec qui il était fâché depuis 27 ans.

Mis en ligne cette semaine sur la plateforme américaine HBO Max, l'émission spéciale retrouvailles du Prince de Bel-Air, pour les 30 ans de la série, a été essentiellement marquée par une scène: les deux Tantes Viv' ensemble, autour de Will Smith !

"Voir Daphné et Janet - mes deux mamans, les deux tantes Vivian - se rencontrer pour la première fois et s'embrasser, c'était la chose la plus incroyable", confie l'actrice Karyn Parsons dans cette émission. Et pour cause, l'actrice Janet Hubert a incarné la tata de Will Smith durant les trois premières saisons, avant d'être remplacée par Daphne Maxwell Reid pour les trois dernières. Elle explique ce qui s'est passé : "Au cours de cette troisième saison, quand je suis tombée enceinte, il y avait beaucoup de choses qui se passaient dans ma vie. Il y avait des frictions parce que j'étais enceinte [et] que ma vie à la maison n'était pas du tout belle. Je ne riais plus, je ne souriais plus et je plaisantais parce qu'il se passait des choses que personne ne savait. Le casting n'avait aucune idée de ce qui se passait." Will Smith, au bord des larmes, avoue : "Pendant sa grossesse, je n’étais pas très compatissant. Je n’étais pas perspicace. Maintenant que j’ai trois enfants, j’ai appris des choses et je ferais les choses très différemment. Je peux voir où j'ai rendu les tournages très difficiles pour Janet." Surtout, l'actrice raconte que la production lui a proposé un très mauvais deal, en raison de sa grossesse, qui lui aurait fait perdre une bonne partie de son cachet. "J'avais un nouveau bébé et un mari qui était sans travail, alors j'ai dit non. Je n'ai pas accepté leur offre. Je n’ai jamais été «licenciée». Cette idée fausse a toujours été diffusée. J'étais piégé. Mais qu'est-ce que je pouvais faire d'autre ? Alors ils ont décidé de recaster mon rôle".
Ce qui l'a achevée, ce sont ensuite les commentaires de ses camarades de casting dans la presse, notamment Will Smith : "Les mots peuvent tuer. J'ai tout perdu. Réputation, tout. Vous, vous êtes passé à autre chose. Mais quand tu dis qu'une femme noire est «difficile» à Hollywood, c'est le baiser de la mort. C’est déjà assez difficile d’être une femme noire à la peau foncée dans ce métier." Face à ses erreurs du passé, la star du show fait son mea culpa et avoue qu'il est "évident que je t'ai fait du mal. J'avais l'impression que tu me détestais. Mais je ne pouvais pas célébrer 30 ans de cette série sans toi. Tu sera toujours ma tante Viv."


Daphne Maxwell Reid a d'abord dit non à la série

Dans cette réunion du Prince de Bel-Air, on découvre aussi que Reid, qui a rejoint le show en 1993 après le départ d'Hubert, avait refusé de jouer dans la série, à son lancement : "On m'avait parlé de cette nouvelle sitcom avec un rappeur. J'ai dit je passe." Elle n’a donc même pas auditionné en 1990, mais après la première saison, elle s'est dit : "Oh putain, c’est trop chouette." Et trois ans plus tard, elle est devenue la nouvelle tante Viv.

La voix de la communauté noire

Will Smith, également producteur du Prince de Bel-Air,  et les membres emblématiques de la sitcom ont pu mettre leur patte sur la série. Chose rare à l'époque, pour un casting afro-américain : "L’idée c'était que nous, en tant que blacks à la télévision - et il devait y avoir trois séries avec des noirs à l’époque - puissions avoir une influence, dans la salle des scénariste" confie Alfonso Ribeiro. "En tant qu'acteur noir, on n'avait jamais notre mot à dire. On avait l'habitude d'être des marionnettes à qui on disait quoi faire : dis ceci, mets-toi là..."

Will Smith apprenait les dialogues de tout le monde

Au four et au moulin sur la sitcom à succès des années 1990, Will Smith avait pris pour habitude d'apprendre tous les dialogues de tout le monde, comme le rappelle Karyn Parsons, qui jouait la cousine, Hilary Banks. Elle se souvient que pendant le tournage du pilote, elle voyait Smith répétait silencieusement ses répliques à elle, sur le plateau. Et cela la déconcentrait terriblement. La star s'explique : "Quand nous étions sur le plateau du pilote, c'était la première fois que je dialoguais vraiment. Alors j'ai appris les dialogues de tout le monde..."

Alfonso Ribeiro a auditionné en survêtement

Carlton Banks est le personnage le plus sappé du Prince de Bel-Air, toujours tiré à quatre épingles, à l'image du moule de son école privée. Mais quand Ribeiro a auditionné pour le rôle, il portait un vieux survêtement Adidas ! "Je dois avoué que je ne suis pas allé à cette audition avec un survêtement en pensant que j'allais décrocher ce rôle...", s'amuse-t-il pour se justifier.