nouvelle série Walking Dead
amc

La nouvelle série est censée apporter un souffle nouveau à une saga fatiguée. Les premiers épisodes répondent aux attentes, en partie.

La fin annoncée et datée (vers 2022) de la série The Walking Dead n'a pas été perçue, globalement, comme un crève-coeur, mais plus comme un soulagement. Même par une bonne partie des fans purs et durs. Il faut dire que l'adaptation télévisuelle des comics de Robert Kirkman tire sérieusement la langue depuis pas mal d'années. Après quelques 150 épisodes, c'est assez normal. Pourtant, la chaîne américaine AMC - où la série originale réussit encore de très belles audiences - ne veut pas renoncer aussi brutalement à sa mine d'or. Alors elle va l'exploiter autant que faire ce peu dans les années qui viennent, à commencer par The Walking Dead : World Beyond, un second spin-off, diffusé chez nous sur Amazon Prime Vidéo, qui permet d'insuffler un vent de fraîcheur dans cette franchise flagada.


Parce qu'on est moins dans l'horreur que dans l'anthropologie

L'histoire laisse complètement de côté Alexandria, Daryl et les zombies de la côte est. Elle ne cherche même plus à faire dans l'horreur ou dans le western (comme Fear aujourd'hui). Non, l'approche est bien différente, puisqu'il s'agit de raconter l'apocalypse zombie par le prisme d'une jeune génération. Des ados qui ne connaissent, en fait, que la vie avec le virus nécrosé. Qui ont grandi à l'abris d'une communauté protégée, auto-suffisante, ayant réussi à vaincre la fin du monde, pour recréer une forme de civilisation. C'est une approche très intéressante du genre, très humaine et moins obsédée par le gore et les tripes qui giclent sur la caméra. La petite bande d'ados mise en scène dans World Beyond devient vite très attachante et on a envie de les suivre dans leur mission.

Parce qu'on va peut-être enfin avoir un remède

Une mission tout ce qu'il y a de plus banale, à vrai dire. Dans les deux premiers épisodes, on comprend assez rapidement qu'il s'agira pour nos ados lâchés dans la périlleuse nature de surmonter les obstacles de l'Apocalypse, leurs peurs etc... Des choses qu'on a déjà largement vu dans la saga jusqu'à présent, mais qui ont ici un but précis : aller jusqu'à New York où se trouve des scientifiques qui, a priori, travaillent sur un remède ! Cela fait bien longtemps que cette idée avait disparu de la saga (depuis le mensonge d'Eugene en fait) et il semble logique et intéressant de la voir ressurgir, dans un monde où les survivants commencent à se reconstruire. Alors vaccin ou pas, la quête revêt en tout cas un enjeu majeur et prometteur et c'est déjà mieux que des gens errant dans la forêt...

Parce que la série ne fera que deux saisons

D'autant que la quête en question ne devrait pas durer éternellement. Nos ados n'iront pas de déconvenues en déconvenues, pour mieux tourner en rond. World Beyond est pensée comme une série limitée, qui ne comptera que deux saisons au total et une vingtaine d'épisodes. N'est-ce pas formidable de savoir d'ores et déjà que leur histoire aura bien une fin ?
 

"Dans The Walking Dead : World Beyond, on va en apprendre beaucoup plus sur la CRM"

Parce qu'on en saura plus la CRM, de l'Alliance des trois anneaux, qui a emmené Rick

Dès le premier épisode, World Beyond balance un maximum de nouvelles informations sur le monde de Walking Dead. On découvre très vite ce qui se cache derrière ces trois anneaux teasés depuis plus de trois ans (!) par la série originale : une alliance composée de trois communautés majeure : la puissante Civil Republic Military (ou CRM), l'intelligente communauté du Campus du Nebraska et la mystérieuse communauté de Portland, qui se dévoilera au fur et à mesure. On attend évidemment beaucoup des révélations à venir dans les prochains épisodes, notamment parce que Rick se trouve très certainement au sein de la CRM aujourd'hui. Alors qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Qui les gouvernent ? Voilà le mystère central qui sous-tendra toute l'aventure World Beyond.

Parce que la série élargit complètement l'univers de Robert Kirkman

Du fond neuf et rafraîchissant, comme on n'en avait plus vu depuis longtemps dans cet univers. Certes, Fear a déjà a proposé une exploration différente de Walking Dead. Mais à part quelques belles fusillades, il n'y a pas grand chose de "game changing" à garder de l'histoire de ce premier spin-off. Le second promet d'ouvrir la franchise à de nouveaux horizons, dans tous les sens du terme. Géographiques (puisqu'il couvrira de Portland à New York), mais aussi mythologiques, pourquoi pas, avec l'idée d'un vaccin et d'une nouvelle civilisation. La saga télévisuelle Walking Dead pourrait enfin s'affranchir totalement des comics et se lancer dans sa propre légende. On a envie d'y croire.