Vikings
History

La nouvelle série se déroulera 100 ans après, dans un Kattegat changé, devenu un très important port d'Europe...

Alors que la dernière partie de la saison 6 de Vikings vient de sortir, en France sur Canal + Séries, c'est l'heure de dire adieu à Bjorn, Ivar & cie. Nos guerriers ont combattu pour la dernière fois et la série a pris fin. Mais la saga continuera. Vikings: Valhalla a d'ores et déjà été commandée par Netflix. Le producteur exécutif, Michael Hirst, en dit long sur cette nouvelle histoire dans une interview à Collider.

Créée par Jeb Stuart, Vikings : Valhalla sera diffusée sur la plateforme dans le courant de l'année 2021 et se déroulera 100 ans après la fin de Vikings. Bien sûr, tous les personnages que les fans adorent seront morts. Mais Hirst promet que cela ne veut pas dire qu'ils seront oubliés :

"Ce que Jeb [Stuart] fait en fait, c'est qu'il fait bien attention à la mythologie de Vikings. Ainsi, chaque fois qu'ils se réunissent dans la grande salle de Kattegat, bien sûr, ils parlent des grandes époques, quand ils avaient l'habitude de s'asseoir à la même table que Ragnar Lothbrok, Lagertha et Bjorn Ironside, et Ivar le Désossé, qui sont maintenant devenus des personnages mythiques au sein de Vikings: Valhalla. C'est une connexion géniale, qui donne des histoires toutes faites pour le nouveau show. Vous n'avez pas besoin de savoir qui est Ragnar pour regarder la suite, mais cela enrichit la série et j'espère que cela incitera les gens à revenir en arrière et à découvrir la première série. Qu'ils se demanderont : mais qui sont ces personnages dont ils n'arrêtent pas de parler ? Ragnar était-il si cool ? Pourquoi ces gens sont-ils des personnages mythiques ? Ainsi, tout se connectera de manière utile, intéressante et fascinante."

Alors qui seront exactement les nouveaux héros de Vikings : Valhalla ? "La série mettra en scène Harald Hardrada et Eric le Rouge, et peut-être des noms Viking un peu plus familiers", avance Hirst.

Et les choses vont vite. La production de la saison 1 est d'ores et déjà bouclée : "Ils ont tourné la première saison en Irlande, toujours dans le même studio et dans des circonstances particulières. Ils avaient environ 30 personnes dédiées au COVID. Ils ont repris un grand hôtel pour pouvoir mettre tous les acteurs en quarantaine. Ils les ont testés deux fois par jour. Ce fut une réalisation remarquable. Ils n'ont perdu que trois jours de production à cause de la pandémie. Personnellement, j'ai juste supervisé, je n'ai rien écris moi-même. Je suis producteur exécutif. Jeb Stuart est beaucoup plus un auteur de thriller à la base et donc ça aura un air différent. Mais c'est toujours bon, vraiment bien, d'après ce que j'en ai vu jusqu'à présent."

Forcément, Vikings : Valhalla ne renoncera pas aux grands principes qui ont fait la gloire de la série, notamment les batailles épiques et sanglantes, à très grande échelle : "Cela ne pourra pas être à une plus grande échelle que les derniers épisodes de Vikings. Parce que nous avons mis en scène de telles armées et de si grandes batailles... Vous ne pouvez vraiment pas faire beaucoup plus que ça en vrai. Mais c'est produit au même endroit. Nous retournons à Kattegat, la maison spirituelle des Vikings. Un Kattegat changé. C'est un endroit établi, l'un des plus grands ports de commerce en Europe. Sa taille et son importance ont grandi. Le roi d'Angleterre est devenu un Viking. Les Vikings ont envahi la majeure partie de l'Angleterre et ils possèdent la Normandie. En ce sens, vu d'où nous venons au début de la première série, ils se sont sacrément imposés sur la scène européenne ! Mais le conflit entre chrétiens et païens est devenu un conflit interne, car beaucoup de rois vikings se sont convertis au christianisme. Il y a donc un conflit perpétuel et une énorme guerre entre les Vikings chrétiens et païens. Comme Floki le craignait, les chrétiens sont en train de vaincre les païens...."

On verra tout ça dans Vikings : Valhalla, d'ici la fin de l'année, sur Netflix.