La bonne épouse
Memento Films

Le nouveau film de Martin Provost (Séraphine) arrive sur Canal +.

1967. Paulette Van Der Beck (Juliette Binoche) est la directrice d’une école de ménagère. Son métier : apprendre aux femmes à être des épouses modèles, des fée du logis, des reines du foyer. Mais, elle se retrouve veuve et ruinée et voit toutes ses croyances chamboulées alors qu’elle retombe sur son premier amour, André (Edouard Baer).

 

Déjà auteur de Séraphine ou Violette, le réalisateur Martin Provost poursuit donc son exploration de la condition féminine avec La bonne épouse, où il dirige à nouveau Yolande Moreau (qui était mémorable dans le biopic sur la peintre autodidacte Séraphine de Senlis), tandis que Noémie Lvovsky (vue récemment dans Les Invisibles) incarne une Soeur Marie-Thérèse qui n’a pas froid aux yeux. Sorti au cinéma le 11 mars 2020, soit juste avant le premier confinement et la fermeture des salles obscures, La bonne épouse a bien marché lors de leur réouverture.: les nouveautés françaises profitaient alors de l'absence de blockbusters américains, et comme De Gaulle ou Tout simplement noir, cette comédie a su tirer son épingle du jeu. Le film sera diffusé ce soir à la télévision, en crypté sur Canal +, suivi du documentaire choc La Cravate.

La bonne épouse : une comédie scolaire [Critique]