Date de sortie 11 mars 2020
Durée 97 mn
Réalisé par Lorcan Finnegan
Avec Imogen Poots , Jesse Eisenberg , Jonathan Aris
Scénariste(s) Garret Shanley, Lorcan Finnegan
Distributeur les bookmakers The Jokers
Année de production 2019
Pays de production IRLANDE
Genre Film de science-fiction
Couleur Couleur

Synopsis

À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d'un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...

Offres VOD de Vivarium

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné HD UniversCiné 3.99 € Louer 4.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Vivarium

Critiques de Vivarium

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Lorcan Finnegan a de la suite dans les idées. L’Irlandais prolonge ici son court métrage Foxes, qui explorait – déjà en mode surnaturel – le phénomène des lotissements fantômes dans son pays. Imaginez le village du Prisonnier entièrement vide et revisité par le peintre Magritte et vous aurez une petite idée du lotissement dans lequel s’aventure un jeune couple, incarné par Imogen Poots et Jesse Eisenberg. Par la suite, l’agent immobilier, qui leur fait visiter une maison à vendre, disparaît et ils se retrouvent enfermés dans un labyrinthe à ciel ouvert, leur voiture les ramenant inlassablement devant ladite maison. Le piège se referme et l’angoisse va décupler quand, après une nuit passée sur place, ils trouvent sur le palier un paquet contenant un bébé et un petit mot leur indiquant qu’ils seront peut-être libres s’ils l’élèvent ! En disciple de La Quatrième Dimension et de Black Mirror, Vivarium part d’une question sociétale concrète pour développer un récit de science-fiction surréaliste. Avec une dose d’humour noir savamment distillée et une direction artistique soignée, Finnegan raconte ce qui nourrit les angoisses des jeunes trentenaires dans un monde de plus en plus incertain : ce besoin impérieux de trouver un toit pour se préserver du risque du déclassement et la pression d’être des parents parfaits même si ce sentiment paternel ou maternel leur est étranger. Dire qu’il révolutionne le genre serait mentir. Mais il réussit l’essentiel : installer et maintenir un climat angoissant sans jamais faire sursauter gratuitement le spectateur.

Dernières News sur Vivarium

La bonne épouse fait de l’ombre à Marie Curie

Le nouveau film de Martin Provost avec Juliette Binoche enregistre un bon démarrage, devant Radioactive et Vivarium.

Vivarium – Jesse Eisenberg : "Je suis complètement à l’opposé du weirdo"

Jesse Eisenberg parle aussi vite qu’il pense. Ce qui veut dire beaucoup plus vite que nous. Rencontre