Date de sortie 1 septembre 2021
Durée 99 mn
Réalisé par Amos Gitai
Avec Maria Zreik , Khawla Ibraheem , Bahira Ablassi
Scénariste(s) Amos Gitai, Marie-José Sanselme
Distributeur EPICENTRE FILMS
Année de production 2020
Pays de production ISRAËL
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Une nuit, dans la zone portuaire qui longe la voie ferrée à Haïfa, une ville du nord d’Israël. C’est là, entre le Mont Carmel et la Méditerranée, qu’est installé le Club, un lieu qui attire chaque soir tout ce que Haïfa et sa région comptent de noctambules. Dans cette région contaminée par la haine et la violence, le club est un refuge pour tous ceux qui n’ont pas envie de se laisser enfermer dans des catégories toutes faites, qu’ils soient hommes ou femmes, homos ou hétéros, juifs ou arabes, palestiniens ou israéliens. À travers un moment de la vie de cinq femmes, c’est tout un microcosme humain qui se déploie, multicolore, intense et contrasté, entre rencontres et ruptures amoureuses, affirmations et hésitations, engagement et indifférence, vérités et mensonges.

Offres VOD de Laila in Haifa

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Laila in Haifa

Critiques de Laila in Haifa

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Louons l’acharnement avec lequel le cinéaste Amos Gitaï (Kadosh, Free Zone, Un tramway à Jérusalem...) se sert de son art pour opérer un rapprochement entre Israéliens et Palestiniens. Son nouveau long-métrage se passe quasi intégralement dans un haut lieu de la nuit d’Haifa, le Club Fattoush, ouvert en réaction à la fermeture par la mairie du seul théâtre arabe de la ville. Le film débute par un long plan-séquence raccordant l’extérieur de la rue (témoin d’une scène de violence) à l’intérieur du bar aux couleurs chaudes et accueillantes. La caméra caressante embrasse cet espace protégé et opère une circulation entre divers protagonistes – hommes et femmes, Israéliens et Palestiniens -  qui se croisent et se recroisent. Malheureusement la fluidité du geste n’empêche pas l’aspect sentencieux d’un scénario trop démonstratif pour convaincre.