Nom de naissance Reinhold Schünzel
Profession(s) Interprète, Scénario original
Avis

Biographie

D'abord homme d'affaires puis journaliste, il ne vient au théâtre que tard et entreprend à partir de 1916 une carrière parallèle d'acteur (Journal d'une fille perdue, 1 version due à R. Oswald, 1918 ; Madame du Barry, E. Lubitsch, 1919) et de cinéaste (à partir de 1919). Il a réalisé plus de vingt films muets entre 1918 et 1930. Les comédies brillantes, parfois à la limite du scabreux, qu'il réalise dans les années 30 sont souvent séduisantes : Das schöne Abenteuer (1931, et sa version française, la Belle Aventure), Viktor und Viktoria (1933, et sa version française Georges et Georgette), Amphitryon (1935, et sa version française, Les dieux s'amusent), Donogoo Tonka (1936). Mais il est tenu en suspicion par les nazis, qui se méfient de son ironie et de son irrespect et qui détestent les films de ce « demi-Juif », en particulier Au pays de l'amour (Land der Liebe, 1937), qui est mutilé par la censure. Schünzel quitte donc l'Allemagne avant même la sortie du film. Émigré aux États-Unis, il réalise Balalaïka (1939) et d'autres titres aussi médiocres et aussi fraîchement reçus. Il se reconvertit vite au rôle d'acteur. Malgré son physique arrondi de bonhomme placide, il est souvent inquiétant, comme dans Les bourreaux meurent aussi (F. Lang, 1943), où il est un tortionnaire de la Gestapo, les Enchaînés (A. Hitchcock, 1946), où il incarne un espion nazi. Il revient en Allemagne peu avant sa mort.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Balalaika Réalisateur -
2015 Le Baron Imaginaire Acteur le baron
2015 Le petit ecart Réalisateur -
2015 Ronny Réalisateur -
2015 La jeune fille d'une nuit Réalisateur -

Stars associées