Date de sortie 23 septembre 2020
Durée 85 mn
Réalisé par Amro Hamzawi
Avec Nora Hamzawi , Julia Faure , Dominique Reymond
Distributeur ARP SELECTION
Année de production 2020
Pays de production France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Sous la pression de sa mère et de sa sœur, Eléonore, apprentie écrivain, change de vie et devient l’assistante d’un éditeur spécialisé dans les romances érotiques

Offres VOD de Éléonore

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Éléonore

Dernières News sur Éléonore

Nora Hamzawi : "Je me sens très éloignée du personnage d’Éléonore"

Après quelques petits rôles au cinéma, l'humoriste popularisée par Quotidien porte sur ses épaules le premier film de son frère, Amro Hamzawi.

Photos de Éléonore

Éléonore
ARP
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
AFFICHE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
AFFICHE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
AFFICHE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
GALERIE
Ecce Films
Éléonore
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

André Marcon (Harold)

André Marcon (Harold)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Éléonore, affiche

Éléonore, affiche

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

André Marcon (Harold)

André Marcon (Harold)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Éléonore, affiche

Éléonore, affiche

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

André Marcon (Harold)

André Marcon (Harold)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Éléonore, affiche

Éléonore, affiche

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

André Marcon (Harold), Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

Nora Hamzawi (Eléonore), Julia Faure (Honorine)

André Marcon (Harold)

André Marcon (Harold)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Nora Hamzawi (Eléonore), Jean-Luc Vincent (le psychiatre)

Critiques de Éléonore

  1. Première
    par Sophie Benamon

    Amro Hamzawi (scénariste de 20 ans d’écart) passe derrière la caméra avec une comédie sur l’acceptation de soi dont le rôle principal est tenu par sa petite soeur, Nora, la chroniqueuse punchy de Quotidien, vue dans Doubles Vies d’Olivier Assayas. Que faire quand on n’arrive pas à réaliser son rêve et que tout le monde vous pousse à embrasser la réalité ? Éléonore, « wanabee » romancière, écoute donc sa mère et sa soeur autoritaires et accepte un boulot chez un éditeur spécialisé dans les romans érotiques (impassible André Marcon). Le pitch est amusant et son interprète attachante, mais ce premier film est pétri de maladresses. Des dialogues sans piment et des personnages secondaires tous résumés à un unique trait de caractère (la soeur, la secrétaire, la romancière…) nuisent au rythme de cette comédie. Dommage.