Nom de naissance Michel Brault
Naissance
Montréal, Québec
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Cinéaste québécois, Michel Brault naît en 1928 à Montréal. Il est élevé au sein d'une famille aisée. Il entre à l'ONF (Office National du Film) du Canada en 1956 comme éclairagiste. Son style va apporter de réels changements : il adopte un éclairage simple, qui se rapproche de la lumière naturelle, centre son cadrage sur le personnage, laissant de côté le décor... Il va alors faire le lien entre le Québec et la Nouvelle Vague Française, présentant à l'ancien continent les avancées de ce que l'on appelle le cinéma direct : courant du cinéma documentaire qui se développe à la fin des années 1950 et qui se veut de filmer avant tout le réel, le vrai. Pour l'ONF, il tournera près de quarante courts et moyens métrages. Il collabore avec les grands du cinéma canadien : Claude Jutra, Jacques Giraldeau, Fernand Dansereau, Louis-Georges Carrier, Claude Fournier et Gilles Groulx. Certaines de ses réalisations ont véritablement révolutionné le monde du cinéma direct : Les Raquetteurs, en 1958, qu'il co-réalise avec Gilles Groulx et pour laquelle il utilise pour la première fois une caméra à l'épaule. Après un séjour en France durant lequel il tourne notamment avec Jean Rouch et Mario Ruspoli, Michel Brault revient au Québec et réalise en 1963 Pour la Suite du Monde de Pierre Perrault. Cette oeuvre est le premier film canadien à être présenté à Cannes. Elle retrace la vie des autochtones de l'Ile-aux-Coudres. Michel Brault n'hésite pas à aller à la rencontre des gens. Il établit, dit-il, un contrat tacite entre lui, caméra au poing et la personne filmée, entraînant une acceptation mutuelle de la présence de l'autre. En 1967, Michel Brault se tourne vers la fiction et écrit son premier film : Entre la Mer et l'Eau Douce. Il réalise ensuite Les Ordres en 1974, film qui lui permet de remporter le Prix de la Mise en Scène au Festival de Cannes de 1975, Les Noces de Papier en 1989, Montréal vu par en 1991, Shabbat Shalom en 1992, Mon Amie Max en 1993... C'est également en tant que caméraman et directeur de la photographie que l'on retrouve Michel Brault dans de nombreux films : Mon Oncle Antoine en 1971 et Kamouraska en 1973 de Claude Jutra, Le Temps d'une Chasseen 1972 et Les Bons Débarras en 1979 de Francis Mankiewicz, Louisiane de Philippe de Broca en 1984, No Mercy en 1986 et Dead Man Out en 1988 de Dick Pearce, The Great Land of Small de Vojtech Jasny en 1986... Il revient par la suite au film documentaire en proposant en 1996 un film sur le peintre Ozias Leduc. En parallèle à ses nombreuses activités, Michel Brault met aussi son goût pour la technique au service du fabricant de caméras Eclair, caméras conçues exclusivement pour le tournage à l'épaule. Par son expérience du terrain, sa réflexion et sa connaissance sur le métier de directeur de la photographie, il inspire une nouvelle base de travail, comprenant des équipes plus petites et un matériel plus réduit. Pierre Mignot et André Turpin seront entre autres les représentants de cette génération. Au total, le nom de Michel Brault apparaît au générique de plus de deux cents productions. Travailleur acharné, il a touché à tous les métiers du cinéma et participé aux plus grandes œuvres du cinéma canadien. Il reçoit pour son travail plusieurs récompenses: prix Victor-Morin en 1975, prix Molson en 1980, prix Albert-Tessier en 1986. De son métier, il dira « Pour faire ce genre de cinéma, il faut pleurer d'un oeil et de l'autre il faut penser à ce qui reste de pellicule dans le magasin. Une moitié du cerveau travaille sur l'émotion, et l'autre sur la technique, et en même temps. ». A plus de 80 ans, Michel Brault est encore actif dans le monde du cinéma. Il laisse derrière lui une œuvre impressionnante en tant que caméraman, directeur de la photographie, producteur, réalisateur... et a su proposer des techniques qui paraissent aujourd'hui absolument incontournables. Présenté comme le plus grand cinéaste québécois du cinéma direct, il a marqué le cinéma international d'une empreinte indélébile.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1993 Mon amie Max Réalisateur -
1989 Les noces de papier Réalisateur -
1975 Les ordres Réalisateur -
1971 L'Acadie, L'Acadie Réalisateur -
1964 La Fleur de l'âge (1964) Réalisateur -

Stars associées