Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Paramount
Mission Impossible 3
Mission Impossible 3
Mission Impossible 3
Mission Impossible 3
Mission Impossible 3
Mission Impossible 3

Voici pourquoi J.J. Abrams a finalement dirigé Tom Cruise.

Ce soir, W9 rediffuse Mission : Impossible 3. Comment J.J. Abrams, alors connu pour son travail sur les séries télévisées Alias et Lost, s'est-il retrouvé à la tête du troisième volet de la franchise d'espionnage, lançant ainsi sa carrière au cinéma ? Tout commence en 2002, alors que David Fincher est censé passer derrière la caméra, pour une sortie calée à l'été 2004. Le réalisateur n'arrivant pas à se mettre d'accord avec la production et Tom Cruise, il décide finalement de décliner l'offre ("Je crois que le problème avec les troisièmes films d'une franchise, c'est que les gens qui les financent sont devenus des experts sur la façon dont il faut les faire et ce à quoi ils devraient ressembler. Quand on possède une franchise comme ça, on a envie de se passer des opinions des autres", dira-t-il plus tard).

C'est alors Joe Carnahan qui prend la relève et travaille sur le projet durant plus de quinze mois. Sous sa coupe, Kenneth BranaghCarrie-Anne Moss et Scarlett Johansson doivent rejoindre le casting. Mais les choses dégénèrent à nouveau et Carnahan claque la porte en juillet 2004. Tom Cruise décide alors de faire appel à J.J. Abrams... qui n'a encore aucune expérience de réalisation sur un long-métrage. Par contre, Cruise vient tout juste de rattraper les deux premières saisons d'Alias, ce qui lui fait dire qu'Abrams a les épaules assez larges pour s'occuper de Mission : Impossible 3.

Gone Girl/Mank : Pourquoi David Fincher n'a pas tourné de film depuis six ans ?

Le futur réalisateur de Star Wars 7 et 9 finira par signer mais devra encore attendre un an, puisqu'il est lié par contrat à ses séries. Entre deux, Kenneth BranaghCarrie-Anne Moss et Scarlett Johansson ont quitté le film à cause de problèmes d'emplois du temps. Le feu vert est enfin donné par Paramount le 8 juin 2005. Le budget est revu à la baisse et Tom Cruise accepte de toucher un salaire moins important pour que le film se fasse.

Abrams fera ses preuves, même si on pouvait en attendre plus de lui, comme le regrettait Première à sa sortie. Voici notre critique de M:I 3: "Le réalisateur nous offre un blockbuster du samedi soir bien au dessus de la moyenne, spectaculaire et sans temps mort. A tort ou a raison, on en attendait davantage de celui qui avait réussi à agrandir notre petit écran avec une série telle que "Lost" (...) Si M:I:III nous cloue à notre siège, notre coeur ne bat pas franchement la chamade pour le couple formé par Cruise et Michelle Monaghan. Au final, reste un saisissant film d'action avec un Tom Cruise, plus voltigeur que jamais, qui mériterait l'oscar du meilleur danseur-cascadeur.

Mission Impossible : Tom Cruise mériterait l'oscar du meilleur danseur-cascadeur [critique]

Fort de près de 400 millions de dollars de recettes dans le monde, J. J. enchaînera sur Star Trek, Super 8 et Star Trek 2 (saga pour laquelle il réembauchera Simon Pegg pour incarner Scotty), avant de reprendre avec Star Wars la franchise la plus connue de la planète. Mission : Impossible a quant à elle continué avec un quatrième épisode réalisé par Brad Bird (Les Indestructibles) et deux autres par Christopher McQuarrie (Jack Reacher). Le septième est d'ailleurs en cours de fabrication, et à chaque nouveau volet, la star effectue des cascades de plus en plus folles !

Bande-annonce de Mission : Impossible 3

Mission Impossible 7 : une photo à couper le souffle pour la reprise du tournage