DR
DR
DR
DR
DR

Scarlett Johansson dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux.

Scarlett Johansson

Scarlett Johansson dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Scarlett Johansson dans Juste cause

Scarlett Johansson dans Manny & Lo

Alors adolescente, Scarlett Johansson s'est fait connaître du grand public grâce à ce film diffusé ce dimanche soir à 20h50 sur Arte.

Une nomination aux Oscars, deux nominations aux Golden Globes (pour les prix de meilleur film dramatique et meilleur réalisateur), près de 3 millions de spectateurs en France, plus de 186 millions de dollars récoltés dans le monde pour 60 millions de dollars de budget... L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux résumé en chiffres ça donne à peu près ça. Mais bien plus qu'un succès au box-office, ce long-métrage, le cinquième réalisé par Robert Redford, a permis de faire connaître au grand public une jeune actrice devenue aujourd'hui un poids lourd d'Hollywood : Scarlett Johansson.

Un lancement en douceur

Le cinéma, Scarlett Johansson le découvre dans son enfance grâce à sa mère, productrice et cinéphile. Le septième art est d'ailleurs une histoire de famille chez les Johansson. Son grand-père, Karsten Johansson, était scénariste et réalisateur, tandis que Vanessa et Adrian, le frère et la soeur aînés sont eux-aussi devenus acteurs. Scarlett Johansson, qui n'a pas échappé au virus de la comédie, débute sa carrière sur les planches aux côtés d'un autre acteur qui va lui aussi conquérir Hollywood : Ethan Hawke. Si elle a raté le rôle principal de Jumanji attribué à Kirsten Dunst, elle décroche sa première apparition dans L'Irrésistible North de Rob Reiner en 1994.

Le grand changement

Entre 1994 et 1998, Scarlett Johansson enchaîne les tournages de film. Elle apparait ainsi dans Juste cause d'Arne Glimcher, Manny & Lo de Lisa Krueger, La Fille d'en face puis Fall d'Eric Schaeffer ou encore Maman je m'occupe des méchants de Raja Gosnell. Sans pour autant se faire vraiment remarquer. Jusqu'à L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux qui la fait connaître du grand public. Un film qu'elle aurait pu ne jamais faire car Natalie Portman avait décroché ce rôle de Grace avant elle. Un personnage qu'elle avait finalement abandonné pour incarner Anne Franck au théâtre. Scarlett Johansson ne va pas s'en plaindre. Grâce au film de Robert Redford, la comédienne alors adolescente décroche le Young Star Award, une récompense décernée par The Hollywood Reporter ,et voit sa cote de popularité grimper à Hollywood. Cinq ans plus tard elle enfonce le clou en brillant dans Lost in Translation de Sofia Coppola, un film qui remporte l'Oscar du meilleur scénario original ou encore le Golden Globes du meilleur film musical/comédie. Une nouvelle étape dans sa conquête d'Hollwood.

L'histoire de L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Robert Redford diffusé ce dimanche soir à 20h50 sur Arte :

Profondément marquée par un accident qui a coûté la vie à sa meilleure amie et causé d'irréparables lésions à son cheval, Grace MacLean, jeune fille de quatorze ans, vit repliée sur elle-même, renonçant à lutter contre l'infirmité. Sa mère, Annie, refuse de s'avouer vaincue. Fermement décidée à sauver à la fois sa fille et l'animal, dont les destins sont liés, elle se lance à la recherche d'un dompteur de chevaux capable de guérir l'animal de sa peur. Elle retrouve ainsi au coeur du Montana la piste d'un légendaire "Horse Whisperer", spécialiste du dressage par la douceur...

La bande annonce du film  :