Titre original Twixt
Date de sortie 11 avril 2012
Réalisé par Francis Ford Coppola
Avec Val Kilmer , Elle Fanning , Ben Chaplin
Scénariste(s) Francis Ford Coppola
Distributeur Pathé
Année de production 2012
Pays de production US
Genre Thriller
D’après l’œuvre de Francis Ford Coppola

Synopsis

Adapté d'une nouvelle de Francis Ford Coppola.Un écrivain au succès déclinant arrive dans une petite ville à l'occasion d'une tournée de promotion. Il découvre qu'un meurtre mystérieux impliquant une jeune fille s'est produit. Une nuit, en rêve, un fantôme nommé V lui raconte une étrange histoire, qui pourrait avoir un rapport avec le meurtre. Il sera surpris d'apprendre que certaines des réponses à ses questions se trouvent dans sa propre vie...

Toutes les séances de Twixt

Dernières News sur Twixt

A seulement 20 ans, Elle Fanning a déjà une carrière phénoménale

Alors que Galveston sort au cinéma, retour sur les précédentes expériences cinématographiques de sa jeune comédienne.

Alden Ehrenreich : le futur Han Solo en 5 rôles clés

Faites connaissance avec le jeune acteur surdoué qui a été choisi pour incarner le célèbre contrebandier de Star Wars.

Photos de Twixt

DR
DR
DR
DR
DR
DR
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
Zoetrope Corp
DR

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Affiche Française

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Twixt

Casting de Twixt

Val Kilmer
Hall Baltimore
Ben Chaplin
Edgar Allan Poe
Bruce Dern
Bobby LaGrange

Critiques de Twixt

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Depuis qu’il est revenu à la mise en scène en 2007 après une interruption de dix ans, Coppola clame partout qu’il souhaite redevenir un « étudiant en cinéma ». Pas sûr qu’il obtienne son diplôme avec Twixt, nouvel opus baignant dans une imagerie gothique grotesque, et témoignage cruel de l’une des dégringolades artistiques les plus vertigineuses de l’histoire du cinéma. Tout le film ne parle d’ailleurs que de ça, du terrible assèchement créatif dont souffre son auteur. Truffant son récit de références à sa gloire passée (les vampires de Dracula, le « Motorcycle Boy » de Rusty James, la 3D gadget façon Captain EO…), poussant le déballage intime jusqu’à aborder frontalement la mort tragique de son fils Gio, Coppola se projette dans la figure d’un écrivain has-been en panne d’inspiration, alter-ego interprété par un Val Kilmer bouffi et bouffonesque. Génie fatigué, le réalisateur du Parrain commente ici sa propre déchéance avec une lucidité terrifiante.