Titre original Someone You Love
Date de sortie 21 janvier 2015
Réalisé par Pernille Fischer Christensen
Avec Mikael Persbrandt , Trine Dyrholm , Birgitte Hjort Sorensen
Scénariste(s) Kim Fupz Aakeson, Pernille Fischer Christensen
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Année de production 2015
Pays de production Danemark
Genre Drame

Synopsis

Après des années à Los Angeles, Thomas Jacob, célèbre chanteur au par- cours chaotique, revient enregistrer son nouvel album au Danemark. Sa fille Julie, qu’il n’a pas vue depuis des années, en profite pour réapparaitre dans sa vie et lui présenter son petit-fils Noah. Thomas s’est détourné de sa famille et c’est bien malgré lui qu’il doit s’occuper du jeune garçon. Sa relation avec son petit-fils évolue et il est bientôt confronté à un choix qui pourrait bouleverser sa vie.

Offres VOD de Someone You Love

UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Cinemasalademande SD HD Cinemasalademande 4.99 € Louer

Toutes les séances de Someone You Love

Photos de Someone You Love

DR
DR
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments
Sophie Dulac Distribution / Zentropa Entertainments

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Someone You Love

Critiques de Someone You Love

  1. Première
    par Bernard Achour

    Que serait devenue cette histoire de chanteur cannibalisé par ses démons intérieurs et contraint de recueillir le gamin de sa soeur décédée si elle avait atterri entre d'autres mains ? Un festival de pathos, d’effets tire-larmes, de situations jouées d'avance... C’est au contraire un petit miracle de contrôle, d’audace et de maturité qui opère ici. Chaque geste, chaque mot, chaque transition musicale (du niveau d’un Leonard Cohen, carrément) impose sa nécessité, et lorsque l’émotion survient, elle nous saisit sans jamais perdre sa dignité.