Titre original Sherlock Holmes: A Game Of Shadows
Date de sortie 25 janvier 2012
Réalisé par Guy Ritchie
Avec Robert Downey Jr. , Jude Law , Noomi Rapace
Scénariste(s) Michele Mulroney, Kieran Mulroney
Année de production 2012
Pays de production US
Producteurs Joel Silver Susan Downey
Genre Film d'aventures, Comédie, Action

Synopsis

Sherlock Holmes a toujours été l’homme le plus intelligent de tous... jusqu’à aujourd’hui. Un nouveau criminel de génie – le Professeur Moriarty – est non seulement est l’égal de Holmes sur le plan intellectuel, mais sa capacité à faire du mal, associée à une absence complète de conscience, peut de fait lui donner un avantage sur le célèbre détective. Lorsque le Prince héritier d’Autriche est retrouvé mort, les preuves, telles qu’elles sont interprétées par l’Inspecteur Lestrade, concluent au suicide. Mais Sherlock Holmes déduit que le prince est la victime d’un meurtre – un meurtre qui n'est qu'une pièce d'un puzzle bien plus grand et bien plus grave, conçu par un certain Professeur Moriarty. L’astucieux Moriarty a toujours de l'avance sur Holmes, il tisse une toile de mort et de destruction - qui fait partie d'un plan bien plus étendu qui, s'il réussit, changera le cours de l’histoire.

Dernières News

Une blague sur Sherlock Holmes a été coupée d'Avengers 3

Lors d'un dialogue entre Robert Downey Jr. et Benedict Cumberbatch, évidemment.

Photos

Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

Critiques

  1. Première
    par Benjamin Rozovas

    Sherlock Holmes par le producteur de L’arme Fatale, ça donne quoi ? A peu près ce qu’on imaginait. Emballé avec un certain sens de l’image coup de poing par Guy Ritchie, le premier Sherlock Holmes traduisait le mythe du Plus Grand des Détectives en buddy movie homo-érotique propulsé par le star power de ses têtes d’affiche. Le second, du même Ritchie, avec les mêmes Downey Jr. et Judd Law, carbure davantage à l’intrigue puisqu’il entraîne Holmes et Moriarty (Jared Harris) dans un bras de fer tortueux à travers l’Europe, de Londres à Paris en passant par Berlin. Jusqu’aux chutes de Reichenbach, grand morceau de mythologie Holmesienne visualisé à l’écran avec toute la grandeur requise.