Date de sortie 21 mars 2007
Réalisé par Jérôme Bonnell
Avec Eric Caravaca , Jean-Pierre Darroussin , Emmanuelle Devos
Scénariste(s) Jérôme Bonnell
Distributeur Bac Films
Année de production 2007
Pays de production française
Genre Comédie

Synopsis

Une petite ville...

Offres VOD de J'Attends Quelqu'Un

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de J'Attends Quelqu'Un

Photos de J'Attends Quelqu'Un

PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / BAC FILMS
PRODUCTION / LES FILMS DES TOURNELLES

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLFlorence LOIRET et Jean-Pierre DARROUSSIN

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLJean-Pierre DARROUSSIN

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLEmmanuelle DEVOS

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLEric CARAVACA et Emmanuelle DEVOS

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLLe réalisateur, Eric CARAVACA et Emmanuelle DEVOS

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLJean-Pierre DARROUSSIN et le réalisateur

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLLe réalisateur et Eric CARAVACA

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLEmmanuelle DEVOS

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLLe réalisateur

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLEmmanuelle DEVOS

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLFlorence LOIRET et Jean-Pierre DARROUSSIN se reflétant dans la vitre

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLFlorence LOIRET et Jean-Pierre DARROUSSIN en arrière-plan

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Film de Jérôme BONNELLFlorence LOIRET

J'ATTENDS QUELQU'UN (2006)

Critiques de J'Attends Quelqu'Un

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Étranger aux modes et aux recettes, Jérôme Bonnell défend un cinéma dont le minimalisme apparent recèle une profondeur et une maturité saisissantes. Sa démarche? Chercher la vérité des personnages. Bannir les effets dramatiques. Faire confiance à l’intelligence et à l’intuition du spectateur. Au travers d’actes quotidiens filmés dans leur banalité et leur continuité (peu de champs-contrechamps, beaucoup de silences, mais aussi des moments drôles), il donne du relief à l’indicible et à ce qui est enfoui. Renvoyant du même coup les tragédies intimes des personnages – ici, la paternité contrariée et la valse des sentiments – à nos propres tragédies. Parmi les successeurs de Pialat, Bonnell n’est pas le moins talentueux.