Toutes les critiques de L'Homme Au Pistolet D'Or

Les critiques de la Presse

  1. Fluctuat

    Après l'opération séduction de Vivre et laisser mourir, la série continue sur sa lancée avec L'homme au pistolet d'or tout en étant plus nostalgique. Moins tourné vers l'action, cet épisode cherche ses marques dans la redéfinition du personnage bondien trouvant en son ennemi Scaramanga (magnifique Christopher Lee) un subtil double en négatif. Plus psychologique, tout en opérant un retour à l'exotisme des débuts ou aux architectures symboliques du passé, L'homme au pistolet d'or s'impose comme le tout dernier épisode misant davantage sur son côté atmosphérique que sur la débauche de moyens. En résulte une oeuvre plus singulière, toute en réminiscences, jouant aussi avec son époque à travers la géographie plus abstraite ou mentale de l'antre de Scaramanga. Dernier film de Guy Hamilton pour la série, L'homme au pistolet d'or clot un chapitre, une forme d'adieu à une certaine idée de la carte postale. Le tourisme de masse du réel commence alors à faire rage et Bond a tout vu, depuis longtemps, depuis toujours.L'homme au pistolet d'or (The Man With the Golden Gun) 1974De Guy HamiltonAvec : Roger Moore, Christopher Lee, Maud Adams, Hervé Villechaise, Bernard Lee - Lire le dossier James Bond de Flu