Date de sortie 30 décembre 2009
Durée 119 mn
Réalisé par Jan Kounen
Avec Anna Mouglalis , Mads Mikkelsen , Elena Morozova
Scénariste(s) Chris Greenhalgh, Jan Kounen, Carlo de Boutiny
Distributeur Wild Bunch
Année de production 2009
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Coco Chanel est toute dévouée à son travail et vit une grande histoire d’amour avec le fortuné Boy Capel. Au Théâtre des Champs-Élysées, Igor Stravinsky présente Le Sacre du Printemps. Coco est subjuguée. Mais l’oeuvre, jugée anticonformiste, est conspuée par une salle au bord de l’émeute. Sept ans plus tard, Coco, couronnée de succès, est dévastée par la mort de Boy. Igor, réfugié à Paris suite à la révolution russe, fait alors sa connaissance. La rencontre est électrique. Coco propose à Igor de l’héberger dans sa villa à Garches pour qu'il puisse travailler. Igor s’y installe, avec ses enfants et sa femme. Commence alors une liaison passionnée entre les deux créateurs…

Offres VOD de Coco Chanel & Igor Stravinsky

FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Coco Chanel & Igor Stravinsky

Photos de Coco Chanel & Igor Stravinsky

DR

Coco Chanel & Igor Stravinsky

Casting de Coco Chanel & Igor Stravinsky

Mads Mikkelsen
Igor Stravinsky
Elena Morozova
Katarina Stravinskaya

Critiques de Coco Chanel & Igor Stravinsky

  1. Première
    par Gael Golhen

    Après le biopic très fade d'Anne Fontaine, voilà Chanel habillée par Kounen et pour l'hiver. Sauf que... Sauf que son film est tout sauf un biopic. Plutôt le portrait d'une intense passion, d'un amour furieux entre la créatrice de mode et le musicien d'avant-garde. La rencontre entre le punk des 20's et la rebelle des années folles. L'aspect sage et retenue de sa mise en scène (des mouvements de caméras d'une beauté caressante) cachent donc une fièvre intense qui se dévoile dans des passages musicaux sublimes et littéralement envoûtants. Passé la surprise de voir l'enfant rebelle du cinoche français s'attaquer à un sujet aussi éloigné (a priori) de son univers, on découvre un chef d'oeuvre de sensualité, un monument charnel et mental. Car sous son oeil intuitif cette passion créatrice fait écho au questionnement existentiel du pubard défoncé ou du cowboy chamanique. Mélange des genres (le biopic, le film musical, ), invention visuelle dans chaque coin des plans, ambition folle : on tient l'un des meilleurs films de cette fin d'année.