Les papillons noirs
Arte

Niels Arestrup se confesse à Nicolas Duvauchelle, dans une grande histoire d'amour macabre, aussi saisissante que sinistre.

C'est un thriller français qui a fait frissonner le festival Séries Mania 2022, hier soir. En compétition française, Les Papillons Noirs ont virevoltés avec frénésie dans une atmosphère aussi ténébreuse que romantique.

Il faut dire qu'Albert a quelques secrets sur la conscience à écluser. Au crépuscule de sa vie, il fait venir Adrien, romancier de polar en galère d’inspiration, qui gagne sa croûte en écrivant les histoires personnelles d'illustres inconnus. Mais ce vieil homme qui vient de l’embaucher a beaucoup de choses à dire. D'abord une grande histoire d’amour, la passion dévorante qu'il a vécu avec Solange, depuis tout petit, alors qu'il était un "bâtard" rejeté de tous. Au fur et à mesure de ces souvenirs dévoilés, Adrien comprend qu'Albert est en fait en train de lui confesser un passé un meurtre. Puis deux. Et tout une vie sanglante, avec sa Solange, formant un couple de tueurs en série qui ont laissé derrière eux pas mal de cadavres dans la France des années 70...

Après le mysticisme de Maroni, Olivier Abbou change de registre avec Les Papillons Noirs. Toujours empreinte d'une certaine poésie, sa plume glisse cette fois vers le polar pur et dur. Tout en s'amusant avec les codes du style "Giallo" du cinéma italien des 70's,  il dévoile un roman macabre et torride, tellement malsain qu'il en devient fascinant, à l'image de ses deux anti-héros torturés.

Jonglant habilement entre les flashbacks, la narration joue avec le temps avec beaucoup de précision, pour mieux mettre en scène le face à face électrique qui se développe inévitablement entre Niels Arestrup et Nicolas Duvauchelle. Un thriller bourré de twists et de rebondissements fous. Ces Papillons Noirs n'ont pas fini de vous hanter.

Les Papillons Noirs sera à voir prochainement sur Arte.