True Detective - Saison 1
HBO

Le réalisateur avait l'impression d'être écrasé par le créateur, Nic Pizzolato.

Si la première saison de True Detective a été une telle réussite, c'est en grande partie grâce à la vision froide et saisissante de son réalisateur, Cary Joji Fukunaga. Lui qui a mis en scène les 8 épisodes portés par Woody Harrelson et Matthew McConaughey a été couronné aux Emmy Awards pour son travail... et a choisi de ne pas revenir pour la saison 2. Ni la saison 3 d'ailleurs. Aujourd'hui, le cinéaste aux commandes du très attendu James Bond : Mourir peut attendre confesse qu'il y avait bien de grosses tensions dans les coulisses, avec le créateur et scénariste de True Detective : Nic Pizzolatto.

Dans une interview avec The Hollywood Reporter, Fukunaga explique aujourd'hui qu'il pensait avoir le même poids que lui au sein de la production HBO. Mais Pizzolatto n'a jamais cessé de se comporter que le seul patron du show : "La série m'a été présentée de la manière dont nous l'avons pitché un peu partout à Hollywood : comme un film indépendant adapté à la télévision. Le scénariste et le réalisateur forment une équipe. Au cours du projet, Nic a continué à se positionner comme s'il était mon boss. Je me disais tout le temps : « Mais tu n'es pas mon patron en fait ! Nous sommes partenaires. Nous collaborons. » Au moment de la post-production, des gens comme Michael Lombardo [ancien président de la programmation chez HBO]  ont alors choisi de donner plus de pouvoir à Nic. C'était décourageant parce que je n'avais pas l'impression que ce partenariat était juste."

HBO travaille à une saison 4 de True Detective... sans Nic Pizzolatto

Dans la foulée, Cary Fukunaga se montre très honnête, et dit sans détour ce qu'il pense de Nic Pizzolatto : "Nic est un très bon scénariste. Mais je suis convaincu que son travail doit être retravaillé derrière. C'est trop souvent centré sur l'écriture et pas assez sur l'élan de l'histoire. Mon combat avec lui était justement de reprendre certaines de ces longues scènes de dialogue pour y mettre de l'air. Nous différions sur le ton et dans nos goûts".

Ambiance... Nic Pizzolatto appréciera, lui qui niait pourtant en 2014 (également dans THR) toute brouille avec son réalisateur : "Cary et moi avons travaillé ensemble parfaitement. Il n'y a jamais eu de dispute."