Borsalino
Paramount Pictures

"Anéanti", l'acteur de 85 ans confie : "Ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble..."

Ils étaient les plus beaux rivaux du cinéma français. Jean-Paul Belmondo et Alain Delon ont souvent été mis à face à face, comme les deux plus grands monstres sacrés du grand écran dans l'Hexagone. Réunis en 1970 pour Borsalino, ils étaient devenus amis et la mort de Jean-Paul Belmondo ce 6 septembre a forcément dévasté Alain Delon.

Joint par nos confrères de CNews, l'acteur de 85 ans avoue être "complètement anéanti... Je vais essayer de m'accrocher pour ne pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ça serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C'est une partie de ma vie... On a débuté ensemble il y a 60 ans (...) On a le même âge, ça va pas tarder à m'arriver aussi, préparez-vous".


Évoquant sa rivalité à l'écran avec Bébel, Alain Delon résume : "Je n'étais pas plus que lui, il n'était pas plus que moi".

Sur Europe 1, le comédien s'est dit "fracassé" après la perte de son "ami". Déjà très touché par la disparition de Mireille Darc en 2017, Alain Delon conclut la gorge nouée : "C'est un confrère, cela fait 60 ans qu'on se connaissait, qu'on travaillait ensemble et qu'on était tellement proches l'un de l'autre. Je suis bouleversé."

A lire aussi sur Première

5 films méconnus avec Jean-Paul Belmondo à redécouvrir

Alors qu’A bout de souffle, Le Magnifique ou Itinéraire d’un enfant gâté trustent les antennes, il est bon de s’engouffrer dans les interstices de la filmo de l’acteur où se nichent des pépites oubliées.