Toutes les critiques de Les Recettes du bonheur

Les critiques de Première

  1. Première
    par Eric Vernay

    Fuyant la violence qui sévit en Inde, le jeune Hassan Kadam et sa famille cherchent un nouvel eldorado pour leur restaurant. Ils croient l’avoir trouvé au cœur d’un petit village du Sud de la France où règne la hautaine madame Mallory, à la tête d’un établissement gastronomique. Spécialiste des mélos dopés aux violons, le réalisateur de "Chocolat" remet le couvert pour une fable culinaire exaltant la tolérance et le multiculturalisme. Comme d’habitude, Lasse Hallström n’y va pas avec le dos de la cuillère en matière de guimauve. Dans sa France « hollywoodisée », les gentils maraîchers portent forcément la moustache et le béret, on écoute du Aznavour en buvant du champagne mais on parle... anglais, la faute à Helen « The Queen » Mirren qui, bien que censée incarner la grande cuisine hexagonale, ne connaît pas plus de trois mots dans la langue de Molière. Soit. Le problème, c’est qu’entre quinze séquences décoratives sur les vertus humaines de la popote fusion, douze feux d’artifice (= bonheur) et une averse (= tristesse), il n’y a rien à se mettre sous la dent. C’est 100 % bio, certes, mais plutôt gluant et riche en glucose.

Les critiques de la Presse

  1. Entertainment Weekly
    par Chris Nashawaty

    C’est réconfortant, un plat qui se digère facilement, une recette parfaite pour le réalisateur Hallstrom.

  2. Seattle Times
    par Moira MacDonald

    Comme un excellent repas que l’on a pu déguster plusieurs fois, «les recettes du bonheur» est prévisible mais très plaisant.

  3. Public
    par Florence Roman

    Adapté d’un best-seller, cet hymne à la tolérance a été mitonné avec amour pour nous titiller les papilles. Savoureux et modérément épicé. Pour tous les palais.

  4. Nouvel Obs
    par Yohann Sed

    Une bonne grosse cuillerée d’amour, une pincée de générosité, ajoutez à cela de l’émotion, mélangez le tout avec de l’humour et vous obtiendrez "Les Recettes du Bonheur". Rien n’est grotesque, tout est sincère. (...) Bref… Élégant, pétillant et ravigotant, "Les Recettes Du Bonheur" rime avec soleil. Bourré de vitamines, il est énergisant et nous rend le sourire.

  5. Public
    par Florence Roman

    Savoureux et modérément épicé.

  6. Version Femina
    par Anne Michelet

    Malgré quelques clichés, on trouve une pincée de bons sentiments, un zeste de tolérance et une rasade de moments touchants nappée de romance.

  7. Detroit News
    par Adam Graham

    Pas de trophée particulier pour ce film mais il connait parfaitement ses intentions et son public, le réalisateur nous concocte un repas satisfaisant.

  8. Le Figaro
    par Nathalie Simon

    Le message de ce film produit entre autres par Steven Spielberg est d'une simplicité enfantine: la cuisine adoucit les mœurs.

  9. Vulture
    par Ebiri Bilge

    Un film émouvant sur la gastronomie, un conte familial marqué par des touches de sincérité et de sensibilité.

  10. VSD
    par La rédaction de VSD

    Les enjeux de cette "guerre du goût" ne brillent certes pas par leur originalité (la tradition contre la modernité, l'argent contre la passion), mais les séquences culinaires sont filmées avec une gourmandise monstrueusement alléchante.

  11. New York Daily News
    par Joe Neumaier

    Ce film est un repas complet, il utilise tous les ingrédients mis à disposition.

  12. Le JDD
    par Alain Spira

    Derrière les fourneaux, on retrouve un réalisateur suédois habitué du genre - il avait signé «Le Chocolat» avec Juliette Binoche et Johnny Depp. Est-ce pour cela que le plat de résistance donne parfois l'impression d'avoir été réchauffé aux micro-ondes des clichés? Mais la magie opère, surtout quand Hassan prépare une omelette aux épices à Helen Mirren. On a envie d'y goûter, d'y plonger la fourchette et la mie de pain. Le dessert est bien sûr très sucré, trop, peut-être pour les palais délicats. Tout est bien qui finit bien au pays rêvé de la gastronomie revisité par Hollywood.

  13. Le JDD
    par Barbara Théate

    la fois drôle et mièvre, et qui, en dépit de quelques longueurs, a le mérite de nous faire passer un agréable moment.

  14. Gala
    par Camille Choteau

    Les Américains devraient adorer : le petit village français suranné, Piaf, les croissants... Malgré ces clichés, on apprécie la belle réalisation, la pointe d'exotisme (les accents, la musique) et le comique maîtrisé.

  15. Pariscope
    par Yannick Vely

    Mais la magie opère, surtout quand Hassan prépare une omelette aux épices à Helen Mirren. On a envie d'y goûter, d'y plonger la fourchette et la mie de pain.

  16. Rolling Stone
    par Peter Travers

    L’objectif de Linus Sandgren est de caresser la cuisine comme un amant en extase. Nos sens sont en éveil.

  17. Christian Science Monitor
    par Peter Rainer

    Hallstrom qui a également réalisé « chocolat » est un esthète du cinéma gourmand, il filme les plats avec une finesse étincelante, vous en serez affamé.

  18. Boston Globe
    par Peter Keough

    Un des personnages fait allusion à la «madeleine de Proust » mais c’est sûrement un des films sur la gastronomie dont on se souviendra le moins.

  19. Globe and Mail
    par Sean Tepper

    Un film sur la gastronomie et la passion d’un homme pour la cuisine.

  20. Philadelphia Inquirer
    par Steven Rea

    Ca serait indécent de compter combien de fois le film est si peu réaliste, nécessaire et surprenant.

  21. Le Monde
    par Noémie Luciani

    Proprement réalisé selon un scénario intégralement cousu de fil blanc, ce film sans surprise et sans saveur n'empoisonnera personne, mais ne réjouira pas plus les sens du cinéphile que ceux du gastronome.

  22. Le JDD
    par Barbara Théate

    Adaptées du roman Le Voyage de cent pas de Richard C. Morais, Les Recettes du bonheur s'amusent des différences culturelles en développant une intrigue centrée sur la cuisine. On s'amuse de la guéguerre gastronomique à laquelle se livrent Indiens et Français dans cette histoire sympathique qui tourne vite à la comédie sentimentale. Un mets plus sucré que salé, à la fois drôle et mièvre, et qui, en dépit de quelques longueurs, a le mérite de nous faire passer un agréable moment.

  23. Le Parisien
    par Alain Grasset

    Entre travelling au ralenti sur un plateau d'apéritif, pique-nique bucolique interminable et dialogues d'une rare mièvrerie, ce pudding hollywoodien n'est guère appétissant. Seul intérêt, Helen Mirren qui parodie à merveille la vieille France imbue de ses traditions, et volontiers arrogante.

  24. Télérama
    par Frédéric Strauss

    Le roman de Richard C. Morais assaisonnait cette gentille guerre des fourneaux de messages de tolérance, jolis comme les cerises sur le gâteau. Etait-il possible de donner un goût de vérité à un tel scénario ? Raisonnablement, Lasse Hallström a décidé que non. Il traite cette histoire comme un conte de fées, transformant le décor naturel du village de Saint-Antonin-Noble-Val en studio holly­woodien à ciel ouvert. Sa mise en scène réussit à envelopper le tout de façon veloutée. Et les comédiens jouent habilement sur le même registre, Helen Mirren la première.

  25. StudioCiné Live
    par Christophe Chadefaud

    Au menu de cet interminable navet, une plâtrée de clichés sur son lit de bons sentiments.