Date de sortie 12 mars 2014
Durée 89 mn
Réalisé par Julie Bertuccelli
Distributeur PYRAMIDE DISTRIBUTION
Année de production 2014
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais... Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même « classe d’accueil » pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font espérer en l’avenir...

Offres VOD de La Cour de Babel

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Cour de Babel

Photos de La Cour de Babel

DR
DR
Pyramides Films
Pyramide Films
Pyramide Films
Pyramide Films
Pyramide Films
Pyramide Films
DR

La Cour de Babel (Documentaire)

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

La cour de Babel

Affiche Française

Critiques de La Cour de Babel

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Leurs histoires et leurs cultures sont multiples et, pendant une année, ils vont apprendre ensemble notre langue et bien plus encore, à savoir reconnaître leurs différences et partager l’espace de parole de cette classe, lieu unique que la réalisatrice filme comme tel. Parfois, on y voit des parents accompagnant leur enfant pour évoquer un problème ou les résultats du trimestre avec Brigitte Cervoni, le professeur, dont la présence, le calme et le sens de la pédagogie sont exemplaires. Parmi cette vingtaine d’adolescents en provenance de Serbie, de Chine, de Libye, d’Irlande, de Côte d’Ivoire, du Sri Lanka ou du Brésil, certains sont venus en France pour retrouver leur mère, suivre leur père en quête d’un travail, échapper à la guerre ou encore fuir une menace néonazie. Au fil des échanges se
    dessinent ainsi des personnalités avec leurs idées, leurs craintes, leurs douleurs et leurs envies : « devenir une femme libre », « avoir un avenir »… Cela s’appelle l’intégration, mais c’est aussi la vie. Et c’est beau à regarder