Nom de naissance Mai Zetterling
Naissance
Sollefteå, Suède
Décès
Profession(s) Interprète, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Elle passe une partie de son enfance en Australie puis s'établit avec sa famille à Stockholm. À seize ans, elle débute sur scène dans une pièce de Pär Lagerkvist. Engagée au Théâtre royal d'art dramatique, elle interprète avec succès Lorca, Saroyan, Sartre, Tchekhov. Au cinéma, elle apparaît dès 1941 dans Lasse-Maja (Gunnar Olsson) mais se fait surtout remarquer dans deux films d'Alf Sjöberg, Tourments (1944, rôle de la prostituée) et Iris et le cur du lieutenant (1946, où elle forme avec Alf Kjellin un émouvant couple romantique). Remarquée par la Rank, elle est appelée en Grande-Bretagne pour jouer Frieda (B. Dearden, 1947). Ingmar Bergman la choisit pour incarner Ingrid Olofsdotter dans Musique dans les ténèbres (1948), mais, après le tournage du film, elle opte pour une carrière anglo-saxonne : le Mystère du camp 27 (T. Fisher, id.), Quartet (sketch les Faits de la vie, Ralph Smart, id.), L'assassin a de l'humour (The Ringer, G. Hamilton, 1952), Aventures à Berlin (Desperate Moments, C. Bennett, 1953), le Démon de la danse (Dance, Little Lady, V. Guest, 1954), Un grain de folie (M. Frank et N. Panama, id., avec Danny Kaye), Hold-up en plein ciel (M. Robson, 1955), Pour que les autres vivent (Seven Waves Away, Richard Sale, 1957), les Visages de la peur (Faces in the Dark, D. Eady, 1961), On n'y joue qu'à deux (S. Gilliat, id.). Au début des années 60, elle commence à tourner des documentaires pour la BBC : The Polite Invasion (1960), Lords of the Little Egypt (1961), The Prosperity Race (1962), The Do-It-Yourself Democracy (1963). Après un court métrage allégorique, The War Game (id.), primé à Venise, elle signe les Amoureux (Alskande par, 1964), adaptation très personnelle de plusieurs romans d'Agnès von Krusenstjerna, où l'on dénote un ton corrosif, des dialogues acides et un point de vue polémiquement et sincèrement féministe, dont la réalisatrice ne se départira jamais. En 1966, elle porte à l'écran son propre roman, Jeux de nuit (Nattlek), puis elle dirige successivement Docteur Glas (Doctor Glas, 1968, coproduction dano-américaine) et les Filles (Flickorna, 1969). En 1971, elle travaille de nouveau pour la BBC (Vincent The Dutchman ; sur Van Gogh), collabore au film Visions of Eight (1973) sur les jeux Olympiques de Munich et participe à plusieurs documentaires (Stockholm, 1977 ; Of Seals and Men, 1979 ; Lady Policeman, id.). En 1983, elle revient au long métrage avec Scrubbers, qui évoque, dans un style très proche du documentaire de constat, la vie des jeunes délinquantes en prison et signe en 1986 Amorosa (id.), évocation de la vie tourmentée de la romancière Agnes von Krusenstjerna. De temps à autre, on retrouve Mai Zetterling actrice dans des rôles de composition (The Witches, N. Roeg, 1990 ; Hidden Agenda, K. Loach, id.) ; le Voyage du grand-père (Morfas resa, Staffan Lamm, 1993).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Frieda Acteur Frieda
2015 Un grain de folie Acteur Ilse
1990 Hidden agenda Acteur Moa
1988 Les Sorcieres Acteur Helga
1986 Amorosa Réalisateur -

Stars associées