Laurent Lafitte (photo d'agent)
Sabine VILLIARD

Créée par Olivier Demangel et Tristan Séguéla, Wonderman racontera les origines de l'homme d'affaires devenu ministre, et qui a commencé comme chanteur...

Alors que Lupin cartonne partout dans le monde avec sa deuxième partie, Netflix prépare une nouvelle création française originale excitante, consacrée cette fois à la vie du jeune Bernard Tapie ! Pour Première, la plateforme de streaming révèle en exclusivité qu'elle s'intitulera Wonderman et verra la star des Petits Mouchoirs, Laurent Lafitte, se mettre dans la peau de cette personnalité hors norme.

Le synopsis officiel révèle que "de chanteur à businessman, de ministre à prisonnier, Bernard Tapie a tout connu. À travers ses réussites comme ses échecs, Wonderman retrace le destin romanesque d’une personnalité publique hors du commun."

Tristan Séguéla (Docteur ?) et Olivier Demangel (Atlantique, Baron Noir) sont à l'origine du projet, avec le producteur Bruno Nahon (Mytho, Ainsi soient-ils, Louise Wimmer). Les 6 épisodes de 45 minutes seront réalisés par Tristan Séguéla, à partir de mars 2022 et jusqu'à l'été prochain. 

Un projet étonnant, qui est né il y a presque une décennie, sur le tournage de 16 ans ou presque, un film dirigé par Tristan Séguéla, avec Laurent Lafitte : "La série est née dans la loge de ce film que je tournais avec Laurent. On se disait tous les deux qu'il ressemblait incroyablement à Bernard Tapie. On s'est fait la réflexion à peu près au même moment", se souvient le réalisateur pour Première. "Je lui ai dit à ce moment-là que je voulais travailler sur un projet de fiction consacré au mythe, Bernard Tapie. Et il se trouve que lui aussi, c'était un truc qu'il rêvait de faire ! Alors on s'est tapé dans la main. On a gardé en tête cette envie de retravailler ensemble. Entre temps, avec Olivier Demangel et Bruno Nahon, on a travaillé sur un autre projet et c'est là où l'on a parlé concrètement de faire une série autour de Bernard Tapie. C'était il y a 9 ans..."

Olivier Demangel précise dans la foulée que derrière ce projet, "il y a aussi une fascination pour le personnage, le côté incroyablement romanesque de toute sa trajectoire. Un personnage qui pourrait être sorti tout droit d'un roman d'Alexandre Dumas, à la fois chanteur, homme politique, industriel, père de famille. De ses origines prolétaires de fils d'ouvrier à la finale de la Ligue de Champions ! Même si on n'a pas l'ambition de faire un travail journalistique sur son parcours, cette trajectoire, c'est ce côté surdimensionné du personnage qui en fait un bon héros de fiction."

Laurent Lafitte va faire De l'autre côté du périph 2 pour Netflix, avec Omar Sy et Izïa Higelin

Wonderman couvrira une vingtaine d'années de la vie de Bernard Tapie, depuis ses débuts dans la vie professionnelle dans les années 1960. "On parlera dans la série de l'enregistrement de son disque. On racontera son aventure dans la chanson, comment il s'est donné les moyens de ses ambitions. C'était alors un petit gars venu de la banlieue nord, très ambitieux et du coup très attachant. Il avait beaucoup d'armes pour lui, une gouaille incroyable, une capacité hors norme à s'engager sur dix projets en même temps... Et on l'amènera jusqu'au début des années 1990."

Avec une certaine part de fiction, Wonderman n'aura pas vocation à être une adaptation pure et dure de la vie de Bernard Tapie. La série n'hésitera pas à prendre de la distance : "Notre but n'est pas de faire un réquisitoire pour ou contre Tapie. Ni de mettre en images sa fiche Wikipedia. On essaye de travailler l'homme. Alors forcément, on sera plus dans la fiction que dans le documentaire. On essaye de se mettre dans sa peau, ses émotions, mais en racontant aussi les étapes par lesquelles il est passé. Wonderman sera un biopic sur l'homme, plus libre qu'un biopic des faits, avec une part de subjectivité très forte. C'est notre regard sur sa trajectoire."

D'ailleurs, Bernard Tapie n'est pas du tout impliqué dans le projet. Même s'il a été tenu au courant par les deux scénaristes : "Dès que l'idée est venue, je l'en ai informé parce que je trouvais ça bien de le faire.Mais on n'a pas cherché à avoir son aval ou son avis. Il n'a pas été du coup impliqué dans l'écriture ni dans les scripts. J'ai tenu à ce qu'on garde une indépendance absolue. Son implication serait incompatible avec la part de fiction qu'on veut mettre dans la série. Mais il n'a pas cherché à l'empêcher non plus. Il a pris acte et c'est tout."

En attendant le tournage, l'année prochaine, Olivier Demangel et Tristan Séguéla terminent l'écriture des scripts, "jusqu'à la fin de l'année", en lien étroit avec Laurent Lafitte, qui "nous accompagne depuis le début. C'est un vrai partenaire. Il est partie prenante dans la construction de la série". Et en ayant dans un coin de la tête, qu'il serait possible d'envisager Wonderman sur plusieurs saisons : "Compte tenu de la vie du personnage principal, on se dit que ça pourrait continuer. Maintenant, on a fait en sorte que la série se suffise à elle-même. Les deux sont possibles..."