The Good Lord Bird
Showtime

"Cette mini-série est bonne, parfois géniale. Mais Hawke est au-delà du génial : il est incandescent !"

Fraîchement lancée à la télé américaine (sur Showtime), l'adaptation détonante de la vie de John Brown, héros anti-esclavagiste de la conquête de l'ouest américaine, a conquis la critique. Dans cette histoire tirée du livre éponyme paru en 2013, on suit Henry Shackleford, un jeune esclave vivant dans le territoire du Kansas en 1856, libéré par l'abolitionniste John Brown, qui le prend pour une fille... Mini-série historique débridée, The Good Lord Bird est un western épique et irrévérencieux, qui fait l'unanimité de l'autre côté de l'Atlantique, en attendant sa diffusion en France sur Canal +.


Indiewire écrit d'abord "qu'à l'image du pilote exaltant du réalisateur Albert Hughes, la série limitée regorge de musique entraînante, de fusillades bien mises en scène et d'un sens de l'humour pervers. Tout tient ensemble grâce à Ethan Hawke."

Vanity Fair applaudit aussi la prestation de l'acteur américain et résume : "Cette mini-série est bonne, parfois géniale. Mais Hawke est au-delà du génial : il est incandescent !"

TV Guide va encore plus loin dans sa critique : "Hawke, le plus grand acteur de sa génération qui ne fait pourtant généralement pas partie de la conversation sur les plus grands acteurs de sa génération, livre encore une excellente performance. Il est transformé sous une grande barbe touffue et des lentilles de contact bleues si pâles qu'elles sont presque blanches. Il est magnétique dans la peau de John Brown, plein d'amour et de chaleur, d'empathie, de fureur, de folie et de rage à la fois (...) Ce qui est bluffant avec The Good Lord Bird, c'est à quel point c'est drôle !"

Collider a également beaucoup ri devant la série et trouve qu'elle fait "un excellent travail pour équilibrer son sujet sérieux avec un ton de conte populaire presque aérien. Chaque épisode contient à la fois des moments profondément émouvants et un timing comique qui vous fera rire aux éclats. De plus, The Good Lord Bird ne vire jamais à l'exploitation, ce qui est un écueil courant dans les films traitant de l'esclavage américain."

Paste Magazine confirme et décrit la série comme "drôle et étrange, souvent divertissante et rarement sérieuse. Même sa représentation sauvage de John Brown nous laisse un message d'espoir."

TVInsider juge finalement qu'en "adaptant le roman en une série limitée de sept épisodes, audacieusement divertissante et finalement émouvante, le producteur et star Ethan Hawke rend justice à la légende et à l'histoire."