JOHN LENNON
Mars Distribution/Jonas Mekas/Warner Bros/Metropolitan FilmExport

Quoi de mieux que le cinéma pour tout connaître sur la figure emblématique de la pop britannique ?

Le 9 octobre marque les 80 ans de la naissance de John Lennon, tragiquement assassiné le 8 décembre 1980. Si on le connait surtout comme membre du groupe des Beatles, il était aussi philosophe, écrivain et une figure contestatrice pacifiste symbolique des années 70. Si les films retraçant le parcours des Beatles ont été assez nombreux (Help, Yellow Submarine, Yesterday, Let it be… ), ceux parlant exclusivement du chanteur du groupe se font plus rares. Son anniversaire est l’occasion de connaître le « vrai » John Lennon à travers quatre films choisis.

Le 4 décembre 1988, soit huit ans après la mort de John Lennon, Andrew Solt réalise Imagine : John Lennon, un documentaire faisant résonner la voix du disparu. Film intimiste dont les passages sont tirés de cent heures d’archives sonores et des deux cent quarante heures de vidéo tournées par Yoko Ono et Lennon, le documentaire crée à l’époque beaucoup d’émotion auprès des fans qui y découvrent notamment les vingt-deux heures d’interview enregistrées par David Sheff quelques jours avant son assassinat. On y entend ce dernier confier : "Je ne crois pas en la magie. Je ne crois pas en Jésus. Je ne crois pas en Kennedy. Je ne crois pas en Elvis. Je ne crois pas en Zimmerman. Je ne crois pas dans les Beatles. Je crois juste en moi."

En 2006, David Leaf et John Scheinfeld réalisent le documentaire Les U.S.A. contre John Lennon (The U.S. vs. John Lennon) qui emprunte son langage à la télévision avec des interviews face caméra et des archives. Entre quelques enregistrements de ses singles militants : "Give Peace a Chance" ou "Power to the People", on y retrouve un concentré des actions politiques de l’ex-chanteur des Beatles, de son engagement pour la légalisation du cannabis à celui du mouvement des Black Panthers, celui qui se définissait lui-même comme le "héros de la classe populaire" a dérangé de par sa notoriété et son influence auprès du public au point de faire l’objet avec sa femme d’une procédure d’expulsion du territoire américain.

Plusieurs stars confinées chantent "Imagine" de John Lennon

En 2009, on découvre le biopic Nowhere Boy de Sam Taylor-Johnson. Un titre clin d’œil à la chanson éponyme composée par Lennon, apparue comme autobiographique, et publiée sur l'album Rubber Soul en 1965. Nowhere Boy est un biopic de '' l’avant ''phénomène Beatles se focalisant sur la jeunesse de John Lennon interprété par Aaron Taylor-Johnson. On y découvre un enfant abandonné par ses parents et recueilli par sa tante. Une histoire qui se veut touchante et intime centralisée sur l'adolescence du chanteur. Assez romancée, elle expose l’histoire de sa rencontre avec Paul McCartney et George Harrison.

 

Le film Happy Birthday to John est un doux moyen de 24 minutes pour rester dans le thème de l’anniversaire et partager un après-midi en immersion dans la vie de Yoko Ono et John Lennon. Cette scène capturée par le cinéaste Jonas Mekas, connu pour ses journaux filmés fait partie du film The Sixties Quartet parlant plus généralement des icônes des années 60 et 70. Le film se déroule le 9 octobre 1972, jour de l’inauguration du John Lennon/Yoko Ono Fluxus show où loin de la foule et des médias, Jonas Mekas capture avec sa caméra 16 millimètres des moments intimes et plein de vie du couple et de leurs proches dans une chambre d’hôtel.

Notez enfin que Peter Jackson prépare un documentaire sur la fabrication de Let it Be, album incontournable des Beatles, juste avant leur séparation en 1970. Ce film est prévu en 2021 au cinéma, et voici les détails :

La sortie du documentaire de Peter Jackson sur les Beatles repoussée