Baz Luhrmann a un montage de 4h d'Elvis
Warner Bros

Avec Nixon, plus de drogues et la première "love story" du King.

Après sa projection événement lors du dernier festival de Cannes, Elvis sort dans les salles françaises. Le réalisateur de Moulin Rouge ! filme Austin Butler dans le rôle du King, face à Tom Hanks en Colonel Parker, racontant ses succès et ses échecs en musique, dans le but d'offrir du grand spectacle au public. Ce blockbuster musical s'intéresse aussi à sa vie intime. Interviewé par Radio Times, le cinéaste australien revient sur l'implication importante du comédien de 30 ans (qui est de tous les plans, et était épuisé à la fin des prises de vue), et avoue avoir dû couper de nombreuses séquences qu'il jugeait pourtant intéressantes pour dresser un portrait complet du chanteur de "Love Me Tender".

Cannes 2022 – Elvis : une fresque flamboyante qui explose les codes du biopic

"J'ai une version de 4h, en fait. Je l'ai. Mais il fallait la réduire autour de 2h30... J'aurais aimé insister davantage sur certaines choses, il y en a tant à raconter. Il y a tellement d'éléments qui sont tournés, mais dont j'ai dû me séparer. Comme la relation avec le groupe, la manière dont ils énervaient le Colonel. Ou celle d'Elvis et du premier amour de sa vie, Dixie. Puis, plus tard, quand il tombe dans ce piège de la drogue, cela le détruit, mais il ne comprend pas. Quelqu'un qui avait un aussi grand coeur qu'Elvis cherchait de l'amour partout, même il n'en trouvait véritablement que sur scène. Il est devenu accro aux barbituriques et à toutes sortes de choses, ça l'a amené à prendre des décisions dingues ! Comme celle d'aller à la Maison Blanche voir Nixon. J'avais inclus cette scène, mais finalement on est arrivés à un point où on ne pouvait pas tout garder, on a donc coupé en essayant de conserver l'esprit du personnage."

La rencontre entre Elvis et Nixon a eu lieu en 1970, et ses coulisses sont dingues. Cela a déjà fait l'objet d'un film, en 2015, réalisé par Liza Johnson et portée par Michael Shannon en King et Kevin Spacey en président des Etats-Unis. Notez que le biopic qui sort cette semaine au cinéma dure déjà 159 minutes, soit 2h39. Voici sa bande-annonce :


Comment Austin Butler a mis 3 ans pour devenir Elvis Presley

A lire aussi sur Première