DR

Pas de côté obscur ou lumineux chez les Assassins.

Sans l’aide de Michael Fassbender, on n’aurait certainement pas pensé à comparer Assassin’s Creed et Star Wars, a priori deux franchises très éloignées l’une de l’autre. Mais dans une interview accordée à Empire, l’acteur qui incarne Callum Lynch dans l'adaptation cinématographique du jeu vidéo d'Ubisoft : "Ce n’est pas comme Star Wars, avec le côté lumineux et le côté obscur. C’est moralement très ambigu. Les deux camps - les Templiers et les Assassins - sont hypocrites à un certain niveau. Il n’y a pas de personnages foncièrement bons ou mauvais. Je crois que c’est plus intéressant pour le public".

Assassin's Creed : Ubisoft vise un film digne de "Blade Runner ou Batman Begins"

Hormis Michael Fassbender et Marion Cotillard, Assassin’s Creed mettra en scène Jeremy Irons dans le rôle du scientifique Alan Rikkin, Brendan et Brian Gleeson en Joseph (jeune et âgé), Michael K. Williams, Ariane Labed et Denis Ménochet. Le film sortira le 21 décembre prochain dans les salles françaises. L'histoire sera la suivante : "Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers". Bande-annonce :

Sur le tournage d’Assassin’s Creed : "L’ombre du jeu plane sur le film"