Titre original Transformers: The Dark of the Moon
Date de sortie 29 juin 2011
Réalisé par Michael Bay
Avec Shia LaBeouf , Rosie Huntington-Whiteley , John Malkovich
Scénariste(s) Ehren Kruger
Distributeur Paramount Pictures France
Année de production 2011
Pays de production US
Genre Film de science-fiction, Action

Synopsis

L'Arche, commandé par Sentinel Prime, part de Cybertron et s'écrase sur la Lune dans les années 1960. Cet événement eut des conséquences sur la conquête de l'espace entre les Etats-Unis et l'Union soviétique. Le 21 juillet 1969, lorsque la mission Apollo 11 arrive sur la Lune, Neil Armstrong et Buzz Aldrin découvrent ce fabuleux vaisseau... Plus de quarante ans plus tard, les Autobots et les humains se sont unis pour protéger la Terre des dangers la menaçant. Un jour, lors d'une mission en Ukraine, les Autobots découvrent une pièce de métal et Optimus Prime comprend qu'il appartenait à l'Arche. Megatron et ses Decepticons profitent de cette découverte pour envahir la Terre...Existe en version 3D.

Offres VOD de Transformers 3 : La Face cachée de la lune

Orange SD 4K HD Orange 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 11.99  € Acheter

Toutes les séances de Transformers 3 : La Face cachée de la lune

Dernières News sur Transformers 3 : La Face cachée de la lune

40 ans de blockbusters hollywoodiens : Transformers (2007)

Le premier épisode de Transformers fête ses dix ans.

Photos de Transformers 3 : La Face cachée de la lune

DR

Transformers 3 : La Face cachée de la lune

Casting de Transformers 3 : La Face cachée de la lune

Shia LaBeouf
Sam Witwicky
John Malkovich
Bruce Brazos
Frances McDormand
Charlotte Mearing

Critiques de Transformers 3 : La Face cachée de la lune

  1. Première
    par Pierre Lunn

    On ne va pas y aller par quatre chemins. Transformers 3 est sans doute le meilleur de la série, le plus impressionnant. Une vraie réinvention stylistique. En tout cas, pour sa dernière partie. Parce que cette face cachée de la lune est construit en deux parties distinctes et délimitées au bulldozer. Après les 80 minutes d’exposition suivent 80 minutes de destruction massive; durant lesquelles Optimus et BumbleBee deviennent les vras héros et prennent le relais de Shia et sa nouvelle girlfriend. Si l’écriture du début (gonzo, à un stade terminal) fout tout par terre - et que le beau Michael pense la comédie en simple terme d’hystérie shooté au fish-eye -, Bay dépasse toutes nos attentes lorsque les robots entrent en scène et que le concerto de toile froissé commence. Tout entier dévoué à la beauté chromée et l’étrange mélancolie d’un Optimus Prime lessivé, ce film dans le film, tient d’autant plus la route que l’action y rebondit constamment sur des enjeux narratifs tangibles et excitants. D'un seul coup, Transformers 3 devient le blockbuster le plus dingue de l'année. Et sans doute le meilleur film de Bay. Ce n'est pas rien.

  2. Première
    par Pierre Lunn

    On ne va pas y aller par quatre chemins. Transformers 3 est sans doute le meilleur de la série, le plus impressionnant. Une vraie réinvention stylistique. En tout cas, pour sa dernière partie. Parce que cette face cachée de la lune est construit en deux parties distinctes et délimitées au bulldozer. Après les 80 minutes d’exposition suivent 80 minutes de destruction massive; durant lesquelles Optimus et BumbleBee deviennent les vras héros et prennent le relais de Shia et sa nouvelle girlfriend. Si l’écriture du début (gonzo, à un stade terminal) fout tout par terre - et que le beau Michael pense la comédie en simple terme d’hystérie shooté au fish-eye -, Bay dépasse toutes nos attentes lorsque les robots entrent en scène et que le concerto de toile froissé commence. Tout entier dévoué à la beauté chromée et l’étrange mélancolie d’un Optimus Prime lessivé, ce film dans le film, tient d’autant plus la route que l’action y rebondit constamment sur des enjeux narratifs tangibles et excitants. D'un seul coup, Transformers 3 devient le blockbuster le plus dingue de l'année. Et sans doute le meilleur film de Bay. Ce n'est pas rien.

  3. Première
    par Sophie Grassin

    C’est tonitruant pendant deux heures et demie. Et donc trop long. Dans ce vacarme de ferraille assourdissant, les acteurs tentent tant bien que mal d’exister.