Titre original A very private gentleman
Date de sortie 27 octobre 2010
Réalisé par Anton Corbijn
Avec Thekla Reuten , Violante Placido , Paolo Bonacelli
Scénariste(s) Rowan Joffe
Distributeur Mars Distribution
Année de production 2010
Pays de production GB
Genre Thriller

Synopsis

Jack est un tueur à gages habile et expérimenté. Toujours en alerte, il n’a aucune attache. Quand une mission tourne mal et lui coûte la vie de la femme qu’il aime, il se fait la promesse que son prochain contrat sera le dernier. Cette ultime mission le conduit dans un pittoresque village italien niché dans de hautes collines. Mais pour Jack, chaque lieu peut se révéler un piège et chaque personne une menace. Toutefois, il prend goût aux confidences échangées autour d’un armagnac avec le prêtre du village, et se laisse entraîner dans une liaison avec une belle italienne. Mais en baissant la garde, Jack prend peut-être des risques. Une menace semble se rapprocher, et la mystérieuse femme qui l’a engagé n’est peut-être pas ce qu’elle prétend. Alors que Jack, de plus en plus méfiant, envisage de vivre, aimer et mourir en Italie, la tension monte jusqu’à la confrontation ultime, dans le dédale des ruelles escarpées du village.

Offres VOD de The American

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 7.99  € Acheter

Dernières News sur The American

Audiences TV : La Stagiaire ridiculise The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros

La série France 3 avec Michèle Bernier s'impose comme le leader du mardi.

Les films à la télé du mardi 22 mars

Passez votre mardi soir devant le petit écran avec Imitation Game, The American et Pas son genre.

Photos de The American

DR

The American

Critiques de The American

  1. Première
    par Martin Kaufman

    Très peu d'action, encore moins de mots : The American est avant tout le portrait impressionniste d'un tueur au bout du rouleau. Une épure de polar où Clooney reprend humblement le flambeau du Samouraï de Melville. Il en faut du talent pour arriver à émouvoir avec un personnage qui, dans les cinq premières minutes, abat froidement une femme d'une balle dans le dos. (...) Corbijn excelle à distiller une atmosphère à la fois douce et mortuaire, comme si sa caméra compassionnelle accompagnait Jack dans son dernier voyage. L'histoire d'amour qui se joue entre le tueur et la pute au grand coeur tient nettement plus du cliché, sans que cela porte vraiment atteinte à la singularité de ce beau film désenchanté.