Date de sortie 12 novembre 2008
Durée 103 mn
Réalisé par Sylvie Verheyde
Avec Leora Barbara , Karole Rocher , Benjamin Biolay
Scénariste(s) Sylvie Verheyde
Distributeur Diaphana Distribution
Année de production 2008
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Fin des années 70. La jeune Stella entre en sixième dans un grand lycée parisien et bourgeois. Une rentrée qui bouleverse toute sa vie. Un autre monde s'ouvre à cette enfant d'une famille modeste, dont les parents gèrent un café populaire. Une initiation à la vie et à la culture, touchante, cruelle et juste.

Offres VOD de Stella

ARTE FRANCE ARTE FRANCE 3.99 € Louer
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Stella

Photos de Stella

DR

Stella

Critiques de Stella

  1. Première
    par Isabelle Danel

    En adaptant ses souvenirs d’enfance, en se concentrant sur cette année charnière que représente l’entrée au collège, Sylvie Verheyde (Un frère, Princesses) s’attaque à un genre difficile. Elle ne risquait pas de friser la mièvrerie, n’ayant jamais montré de penchant pour ce travers. En revanche, le manichéisme la guettait dans l’exposition des deux univers qu’elle confronte – les pauvres contre les riches, l’éthylisme contre l’élitisme. La plupart du temps, ces chausse-trappes sont évitées avec grâce car il ne s’agit pas de renvoyer dos à dos deux façons de vivre mais plutôt de prôner la cohabitation et l’ouverture : le Top 50 et les livres, les batailles d’eau et les dîners en famille... Dans l’univers de Stella, les adultes sont ce qu’ils sont et font ce qu’ils peuvent, ni monstres ni saints mais quelque part entre les deux. Humains en somme. Désormais, il y a une fille de son âge qui lui restitue sa part d’enfance tout en lui ouvrant les portes du futur ; bref, qui lui redonne sa place. Avec ses cadres laissant vivre le vide, sa reconstitution d’époque juste sans être encombrante, son interprétation sur le fil (mentions spéciales à la jeune Léora Barbara et à Karole Rocher, qui joue sa mère), Stella atteint par moments la vérité bouleversante d’une chronique adolescente dans laquelle l’éducation, si normative qu’elle soit, peut être libératrice. Nostalgique donc, et furieusement actuel.