Date de sortie 8 février 2017
Durée 90 mn
Réalisé par David Moreau
Avec Sofia Lesaffre , Stéphane Bak , Jean-Stan Du Pac
Scénariste(s) Guillaume Moulin, David Moreau
Distributeur Studiocanal
Année de production 2017
Pays de production France
Genre Film de science-fiction
Couleur Couleur

Synopsis

Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents ? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls ?

Une adaptation de la BD de Fabien Wehlmann et Bruno Gazzoti.

Infos de la rédaction sur Seuls

<p>[Actualisation du 4 octobre 2016] L'adaptation de la BD de Fabien Vehlmann et Bruno Gazzoti dévoile son premier trailer. Après une expérience douloureuse aux Etats-Unis (The Eye) et un détour par la comédie mainstream (20 ans d'écart), le réalisateur David Moreau revient au cinéma de genre. Un film fantastique (ce qui représente toujours un défi en France), apparemment sombre, très sombre. Peut-être encore plus sombre que la BD dont il s'inspire, à en juger par les premières images.</p>
<p><strong>Date de sortie de Seuls </strong><br />
Le film de David Moreau est attendu pour le 8 février 2017. Mais lors d'une masterclass au dernier Comic Con de Paris, le réalisateur, très impatient de faire découvrir son film au public, disait vouloir avancer la date au 25 janvier.</p>
<p><strong>Bande-annonce de Seuls</strong><br />
Cinq jeunes errent dans un monde soudain désert. Décors vidés de toute présence humaine, nombreuses scènes nocturnes... Les premières images témoignent d'une réelle ambition visuelle, et ont rassuré les nombreux fans de la BD. En évoquant son film, David Moreau a rappelé un conseil que lui avait donné John Carpenter lorsqu'il avait rencontré celui-ci aux Etats-Unis : "Ne rêve pas du meilleur film que tu peux faire, mais rêve du meilleur film que tu peux faire avec les moyens que tu as."</p>
<p><strong>Casting de Seuls</strong><br />
Au casting de Seuls, on retrouve notamment Sofia Lessafre et Stéphane Bak. Autre point qui a rassuré les fans de la BD : l'idée d'un casting multiethnique a été conservée. Les auteurs de la BD ont eux-même insisté pour que ce soit le cas.</p>

Offres VOD de Seuls

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Seuls

Dernières News sur Seuls

Seuls, un film qui a de la gueule [critique]

L'adaptation de la BD culte de Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti est diffusée ce dimanche sur 6Ter.

Seuls : nouvelle bande-annonce format BD

Le nouveau trailer de Seuls fait le parallèle entre la BD et le film.

Photos de Seuls

DR

Critiques de Seuls

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    L'adaptation cinéma de la BD culte est une vraie réussite.

    L'adaptation de BD franco-belge en live action est un sacré bon filon : les succès des Profs (et de sa suite), de Boule et Bill (bientôt une suite), de L'Elève Ducobu (deux films aussi), et on aura bientôt Spirou et FantasioLe Petit Spirou et Gaston Lagaffe. Des films doudous, qui essaient au maximum de reproduire les visuels des œuvres d'origine, leurs couleurs pétantes et leurs formes simples. Ca ne marche pas bien souvent (Tintin peut fonctionner en film d'animation mais pas en live car il s'agit d'une forme simple sur laquelle les lecteurs se projettent). C'est la bonne idée de cinéma de l'adaptation de Seuls. Plutôt que de copier la ligne claire et les couleurs tranchées des planches de Bruno Gazzotti, le réalisateur David Moreau (IlsThe Eye avec Jessica Alba) a fait le choix d'une photo sombre, utilisant principalement des noirs, des bleus et des violets, en écho à la violence du script -qui condense les cinq premiers tomes de la BD en les modifiant profondément, pour rendre le tout cinématographique. Un matin, cinq adolescents se réveillent dans leur ville où tout le monde semble avoir disparu. Au loin, un orage gronde et une créature bizarre rôde dans les ombres...

    On n'en dira pas plus car Seuls fonctionne évidemment sur le mystère, l'angoisse et la surprise, mais que les fans de la BD soient rassurés : si l’esthétique originelle est transformée pour devenir une vraie esthétique de cinéma, l'esprit est totalement conservé. Notamment grâce à l'effet spécial du "brouillard", aussi ambitieux que vraiment maîtrisé. Narrativement, le film fait également sens en traitant -à l'instar du premier Labyrinthe, meilleure réussite du genre young adult jusqu'à présent- de phénomènes adolescents brutaux, et principalement le fait d'abandonner malgré soi son enfance pour être propulsé dans le monde adulte. Le personnage principal du film, Leïla (Sofia Lesaffre), jeune fille forcée de devenir forte pour protéger sa nouvelle bande, incarne cette idée avec évidence, en contrepoint de Dodji (Stéphane Bak), figure surgie de l'ombre d'un commissariat tel un personnage de John Carpenter. C'est une des grosses références de Moreau (le score synthétique de Rob est aussi dans cette lignée) mais il ne se réduit pas à cette simple référence, et le film de construire sa propre et solide dramaturgie jusqu'à un final aussi frappant que culotté. Dans le paysage du film pour ados (souvent rejeté par les exploitants de salles par peur du public qu'il attire) et dans celui du cinoche français en général, Seuls a décidément une sacrée gueule.