Titre original Rachel Getting Married
Date de sortie 15 avril 2009
Réalisé par Jonathan Demme
Avec Anne Hathaway , Rosemarie DeWitt , Debra Winger
Scénariste(s) Jenny Lumet
Distributeur Sony Pictures
Année de production 2009
Pays de production US
Genre Drame

Synopsis

Depuis une dizaine d'années, une ex-mannequin fait des allers et retours en cure de désintoxication. Après une nouvelle tentative de sevrage qui a duré 8 mois, la belle semble vraiment déterminée et retourne à la maison familiale afin d'assister au mariage de sa soeur...

Offres VOD de Rachel se marie

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos de Rachel se marie

DR
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO
PRODUCTION / CLINICA ESTETICO

Rachel se marie

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

RACHEL SE MARIE ; RACHEL GETTING MARRIED (2008)

Critiques de Rachel se marie

  1. Première
    par Mathieu Carratier

    Avec sa caméra vidéo à l’épaule, ses préceptes Dogme et sa famille au bord de l’implosion, Rachel se marie ressemble au premier abord à une version bobo chic de Festen, avec des personnages « trop » vrais pour être nature. Un sentiment balayé au bout de trente minutes quand les acteurs, tous fantastiques, prennent définitivement leur rôle à bras-le-corps et se jettent dans l’arène de liberté que Demme leur a érigée. Le réalisateur prend visiblement autant de plaisir que nous à les regarder se heurter, se battre et s’aimer dans ce drame enivrant auquel il est très conseillé de s’abandonner.