Titre original Che strano chiamarsi Federico
Date de sortie 9 juillet 2014
Durée 90 mn
Réalisé par Ettore Scola
Avec Maurizio De Santis , Tommaso Lazotti , Giacomo Lazotti
Scénariste(s) Ettore Scola, Paola Scola, Silvia Scola
Année de production 2013
Pays de production Italie
Genre Biographie
Couleur Couleur

Synopsis

A l'occasion du 20ème anniversaire de la mort de Federico Fellini, Ettore Scola dresse un portrait du grand réalisateur italien.

Offres VOD de Qu'il est étrange de s'appeler Federico

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Qu'il est étrange de s'appeler Federico

Photos de Qu'il est étrange de s'appeler Federico

DR
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision
Carlotta Films / PayperMoon Italia / Palomar / Cinecittà Luce / Rai Cinema / Cinecittá Studios / Cubovision

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Documentaire)

Casting de Qu'il est étrange de s'appeler Federico

Maurizio De Santis
Federico Fellini
Tommaso Lazotti
Federico Fellini jeune
Giacomo Lazotti
Ettore Scola enfant
Giulio Forges Davanzati
Ettore Scola / Furio Scarpelli

Critiques de Qu'il est étrange de s'appeler Federico

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Scola raconte son amitié avec Fellini sous la forme d’un collage déroutant, qui mélange les formes (archives, extraits de films, reconstitution), les modèles et les sosies. Le projet est passionnant lorsqu’il évoque les prémices de l’âge d’or du cinéma italien au sein de la revue satirique Marc’Aurelio, où Fellini et Scola côtoyèrent Steno, Age & Scarpelli et bien d’autres, bâtisseurs des comédies que l’on a tant aimées. Il est plus ennuyeux et redondant quand il fait intervenir de fausses créatures felliniennes, moins baroques que les originales.