Titre original Body of Lies
Date de sortie 5 novembre 2008
Réalisé par Ridley Scott
Avec Leonardo DiCaprio , Russell Crowe , Mark Strong
Scénariste(s) William Monahan
Distributeur Warner Bros
Année de production 2008
Pays de production US
Producteurs Ridley Scott
Genre Biopic, Thriller

Synopsis

Ancien journaliste blessé pendant la guerre en Irak, Roger Ferris est recruté par la CIA pour traquer un terroriste basé en Jordanie. Afin d’infiltrer son réseau, Ferris devra s’assurer le soutien du très roué vétéran de la CIA Ed Hoffman et du chef des renseignements jordaniens, peut-être trop serviable pour être honnête. Bien que ces deux là soient censés être ses alliés, Ferris s’interroge : jusqu’où peut-il leur faire confiance sans mettre toute son opération – et sa vie – en danger ?

Toutes les séances de Mensonges d'Etat

Dernières News sur Mensonges d'Etat

5 films à voir avant Opération Beyrouth

Vous avez aimé La Mort dans la peau, The Constant Gardener ou encore Mensonges d'Etat ? Vous allez aimer Opération Beyrouth avec Jon Hamm et Rosamund Pike.

Audiences TV : La comédie Triple Alliance séduit les téléspectateurs

Kate Upton, Cameron Diaz et Leslie Mann ont plus d'atouts que les candidats de la primaire à droite.

Photos de Mensonges d'Etat

DR
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES
PRODUCTION / DE LINE PICTURES

Mensonges d'Etat

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

MENSONGES D'ETAT ; BODY OF LIES (2008)

Critiques de Mensonges d'Etat

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Six ans après La Chute du Faucon Noir, Ridley Scott se penche à nouveau sur la façon dont l’Amérique gère, sur le terrain et en dehors, les conflits internationaux auxquels elle est confrontée. Le constat qu’il en tire n’a pas énormément varié. Somalie hier, Irak aujourd’hui : la puissance américaine s’exerce avant tout par la force. Le film démontre en effet, à travers le double portrait d’un agent de terrain et de son supérieur, rivé devant des images satellites, que la méconnaissance de l’autre (sa culture, son mode de vie et de pensée) conduit à d’imprudentes et fatales décisions. Vétéran de la CIA pour qui la valeur d’un homme, fût-il des siens, passe après la raison d’État, Ed Hoffman (incroyable Russell Crowe, grossi de trente kilos) ordonne des exécutions par téléphone ou assigne des missions périlleuses tout en bordant sa fille. À des milliers de kilomètres de là, en Jordanie, Roger Ferris (Leonardo, au top de sa forme et de son jeu) met sa peau en danger en tentant d’infiltrer les réseaux terroristes afin de recueillir des informations plus ou moins vitales, tout en conservant une part d’humanité et une conscience intacte. Un troisième personnage, l’énigmatique chef des services secrets jordaniens, introduit une autre dimension : celle du pragmatisme des petites nations qui rivalisent avec les grandes puissances en privilégiant le facteur humain et l’intuition. Avec l’art consommé de la mise en scène qu’on lui connaît, Scott réussit non seulement un formidable film d’action bourré de temps forts mais propose également une lecture passionnante et synthétique des conflits modernes. Passons sur les quelques facilités narratives (comme la romance artificielle entre Ferris et une jolie autochtone) pour saluer la performance.