Date de sortie 22 janvier 2014
Durée 90 mn
Réalisé par Sólveig Anspach
Avec Karin Viard , Bouli Lanners , Claude Gensac
Scénariste(s) Sólveig Anspach, Jean-Luc Gaget
Distributeur Le Pacte
Année de production 2013
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

À la suite d’un entretien d’embauche qui se passe mal, Lulu décide de ne pas rentrer chez elle et part en laissant son mari et ses trois enfants. elle n’a rien prémédité, ça se passe très simplement. elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que d’en profiter pleinement et sans culpabilité. en chemin, elle va croiser des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde : un drôle d’oiseau couvé par ses frères, une vieille qui s’ennuie à mourir et une employée harcelée par sa patronne...Trois rencontres décisives qui vont aider Lulu à retrouver une ancienne connaissance qu’elle a perdue de vue : elle-même.D'après la BD Lulu femme nue d'Etienne Davodeau

Offres VOD de Lulu, femme nue

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Lulu, femme nue

Dernières News sur Lulu, femme nue

Audiences TV : Grey's Anatomy, leader stable

La série médicale permet à TF1 de faire mieux que la série Marjorie, Le Meilleur Pâtissier ou Des racines et des ailes.

Photos de Lulu, femme nue

DR
DR
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
Le Pacte
DR

Lulu Femme Nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Lulu femme nue

Affiche Française

Critiques de Lulu, femme nue

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Du roman graphique d’Étienne Davodeau, Sólveig Anspach a gardé l’essence, soit le cheminement intérieur d’une femme. Mais, alors que, dans la BD, son histoire était racontée par ses amis, le film passe par ses yeux à elle. Cherchant un emploi, elle est reçue par un jeune con dynamique qui la regarde de haut, trouve qu’elle pourrait travailler dans le garage de son mari et s’habiller un peu mieux... Cette échappatoire à son carcan de mère au foyer lui étant refusée, voilà Lulu qui se laisse aller, dans le meilleur sens du terme. On peut dériver sans être perdu pour autant. Chez Sólveig Anspach, les femmes sont fortes même si elles ne le savent pas, et elles se servent toujours de ce que la vie leur donne (ou leur prend) pour avancer. Retrouvant sa réalisatrice de Haut les coeurs !, Karin Viard, dans un rôle moins ouvertement « guerrier », renoue avec une palette d’émotions aux mille nuances. Cette échappée belle habitée de personnages fantasques est tonique, émouvante et encourageante.