Date de sortie 17 décembre 2008
Durée 110 mn
Réalisé par Agnès Varda
Scénariste(s) Agnès Varda
Distributeur Les Films du Losange
Année de production 2008
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d’autodocumentaire.Agnès se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’imageset de reportages.Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtrepuis de cinéaste novatrice dans les années cinquante, sa vie avec Jacques Demy,son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux USA, son parcoursde productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages.Une femme libre et curieuse !

Offres VOD de Les Plages d'Agnès

UniversCiné SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Les Plages d'Agnès

Dernières News sur Les Plages d'Agnès

Mort d'Agnès Varda : la télévision bouleverse ses programmes

Les cinéphiles pleurent la réalisatrice de Cléo de 5 à 7 et Sans toit ni loi.

Les plages d'Agnès : D’un rien, Agnès Varda fait une œuvre [critique]

"On se glisse avec délice dans l’ombre de cette dame malicieuse, libre, sereine, généreuse, et définitivement amoureuse de la vie et du cinéma."

Photos de Les Plages d'Agnès

DR
DR
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE
INDETERMINE

Les Plages D'Agnes

Les Plages D'Agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Les plages d agnes

Affiche Française

Les plages d agnes

Critiques de Les Plages d'Agnès

  1. Première
    par Didier Roth-Bettoni

    En 1964, Agnès Varda signait Le Bonheur. C’est encore ce sentiment qui plane en voyant cette très personnelle autobiographie qu’est Les Plages d’Agnès. Toujours aussi facétieuse, la réalisatrice choisit des chemins de traverse pour se raconter et raconter ceux qui ont croisé sa route. Elle s’égare avec un plaisir contagieux dans les entrelacs de ses souvenirs et de ses rencontres, s’amuse au jeu délicieux du « marabout-bout de ficelle », colle et accole images du passé et du présent, réunit morts et vivants, sautille de Bruxelles à Noirmoutier en passant par Sète, plages qui ont marqué sa vie, plages de vie. Ce faisant, elle nous offre, à sa manière ludique et poignante (comme quand elle évoque la figure aimée de Jacques Demy), une leçon de cinéma et une leçon de vie mêlées. D’un rien, elle fait une œuvre : quelques miroirs face à la mer, du sable dans une rue parisienne, une maison faite de bouts de pellicule..., inventant là, en quelques secondes, plus d’images de cinéma que la plupart des réalisateurs en une carrière. On se glisse donc avec délice dans l’ombre de cette dame malicieuse, libre, sereine, généreuse, et définitivement amoureuse de la vie et du cinéma.