Titre original Last Night
Date de sortie 16 février 2011
Réalisé par Massy Tadjedin
Avec Guillaume Canet , Eva Mendes , Sam Worthington
Scénariste(s) Massy Tadjedin
Distributeur Gaumont
Année de production 2011
Pays de production US
Producteurs Massy Tadjedin
Genre Drame

Synopsis

Joanna et Michael vivent à New York. Aucun nuage, aucun doute n’est jamais venu assombrir leur union, jusqu’à ce que chacun d’eux soit tenté, la même nuit… pagebreakPendant que Michael est en déplacement professionnel avec Laura, jeune femme aussi attirante qu’énigmatique, Joanna recroise Alex, l’autre grand amour de sa vie. Les 36 heures qui suivent vont obliger chacun à faire des choix…

Offres VOD de Last Night

Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Imineo SD Imineo 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 11.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos de Last Night

DR

Last Night

Critiques de Last Night

  1. Première
    par Pamela Messi

    Même un sujet éculé comme le triangle amoureux peut se révéler surprenant, à condition d'explorer correctement la psychologie des héros. Malheureusement, Massy Tadjedin ne se donne pas cette peine, se reposant uniquement sur le glamour du casting. La mise en scène est certes langoureuse et soignée, mais le scénario s'intéresse trop aux fêlures les plus banales des héros (...). Mais reconnaissons néanmoins à la réalisatrice irano-américaine un joli talent dans l'exploitation des non-dits.

  2. Première
    par Nicolas Schaller

    Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils filent un amour qui serait aussi parfait que leur loft new-yorkais si Monsieur (Sam Worthington) n’avait tapé dans l’œil de sa très sexy collègue de bureau (Eva Mendes) avec laquelle il part justement en déplacement professionnel. C’est le moment que choisit l’ex (Guillaume Canet) de Madame (Keira Knightley) pour passer lui faire un p’tit coucou. Le couple survivra-t-il à ces deux jours de tentation et de remise en question ? Une chose est sûre : la réalisatrice novice Massy Tadjedin s’en sort mieux avec le couple Knightley-Canet (tous deux remarquables) qu’avec les personnages sous-écrits de Mendes et Worthington, esquive les lourds écueils moralisateurs auxquels prédisposait son pitch et signe un suspense conjugal plutôt élégamment affecté et d’une terrible justesse, où chaque non-dit résonne comme un coup de poignard.