Date de sortie 10 août 2016
Réalisé par Joachim Lafosse
Avec Bérénice Bejo , Cédric Kahn
Scénariste(s) Mazarine Pingeot, Fanny Burdino, Joachim Lafosse
Distributeur Le pacte
Année de production 2015
Pays de production Belgique

Synopsis

Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, et c’est lui qui l’a entièrement rénovée. À présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. À l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

Offres VOD de L’Economie du Couple

CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de L’Economie du Couple

Dernières News sur L’Economie du Couple

Bérénice Bejo et Cédric Kahn sont incroyables dans L'Economie du couple [critique]

Le film de Joachim Lafosse nous fait pleurer avec Bella de Maître Gims.

Les films à voir en VOD ce week-end

Notre sélection : Star Wars, L'Economie du couple, Victoria.

Photos de L’Economie du Couple

Critiques de L’Economie du Couple

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Marie et Boris, parents de jumelles, se séparent. Mais Boris veut la moitié de la valeur de la maison de Marie, qu'il a entièrement rénovée. Donc Boris squatte, malgré les crises.

    Le titre est trompeur : Joachim Lafosse ne cherche pas avec L'Economie du couple à théoriser, à exprimer une universalité sur la relation entre deux personnes. Après deux films qui partaient de faits divers (A perdre la raison, Les Chevaliers blancs) pour finalement raconter tout autre chose, Lafosse abandonne dans L'Economie du couple une narration classique et une structure début-milieu-fin, préférant laisser Bérénice Bejo et Cédric Kahn exprimer l'émotion écrasante de la fin de l'amour à l'aide de grands plans-séquences souples et pénétrants, shootés à la steadycam. Jamais dans l'hystérie, mais dans les silences humiliants, dans les non-dits et les petits gestes mesquins et tristes, les deux acteurs sont formidables de justesse et le climax déchirant au son de « Bella » de Maître Gims laisse sur le carreau.

    SP

  2. Première
    par Sylvestre Picard

    Marie et Boris, parents de jumelles, se séparent. Mais Boris veut la moitié de la valeur de la maison de Marie, qu'il a entièrement rénovée. Donc Boris squatte, malgré les crises.

    Le titre est trompeur : Joachim Lafosse ne cherche pas avec L'Economie du couple à théoriser, à exprimer une universalité sur la relation entre deux personnes. Après deux films qui partaient de faits divers (A perdre la raison, Les Chevaliers blancs) pour finalement raconter tout autre chose, Lafosse abandonne dans L'Economie du couple une narration classique et une structure début-milieu-fin, préférant laisser Bérénice Bejo et Cédric Kahn exprimer l'émotion écrasante de la fin de l'amour à l'aide de grands plans-séquences souples et pénétrants, shootés à la steadycam. Jamais dans l'hystérie, mais dans les silences humiliants, dans les non-dits et les petits gestes mesquins et tristes, les deux acteurs sont formidables de justesse et le climax déchirant au son de « Bella » de Maître Gims laisse sur le carreau.

    SP