Date de sortie 21 janvier 2015
Durée 102 mn
Réalisé par Louis-Julien Petit
Avec Olivier Barthélémy , Corinne Masiero , Pascal Demolon
Scénariste(s) Samuel Doux, Louis-Julien Petit
Distributeur Wild Bunch
Année de production 2014
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menacent leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés.

Offres VOD de Discount

CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Discount

Photos de Discount

DR
DR
Wild Bunch Distribution / Elemiah / Orange Studio / France 3 Cinéma / Pictanovo Région Nord-Pas-De-Calais
Wild Bunch Distribution / Elemiah / Orange Studio / France 3 Cinéma / Pictanovo Région Nord-Pas-De-Calais
Wild Bunch Distribution / Elemiah / Orange Studio / France 3 Cinéma / Pictanovo Région Nord-Pas-De-Calais
Wild Bunch Distribution / Elemiah / Orange Studio / France 3 Cinéma / Pictanovo Région Nord-Pas-De-Calais
Wild Bunch Distribution / Elemiah / Orange Studio / France 3 Cinéma / Pictanovo Région Nord-Pas-De-Calais

Discount

Discount

Discount

Discount

Discount

Discount

Discount

Critiques de Discount

  1. Première
    par Bernard Achour

    Envie de dire : "Merci !" Enfin, un premier film français qui fait le pari audacieux d’éviter la comédie formatée prime time de TF1 et choisit de convertir les enjeux cruciaux de la crise économique actuelle en une célébration lucide des vertus solidaires qui naissent dans le désespoir, enthousiaste et bien moins angélique qu’elle n’en a l’air au premier regard. Envie de dire merci de soigner à ce point la caractérisation des personnages (quitte à faire un peu de zèle, comme en témoignent les parenthèses superflues sur la vie privée de la patronne), de mettre en lumière de bons comédiens aussi discrets sur les écrans que magnifiques de présence à l’image et d’emballer le tout avec un tel sens de la mise en scène. Il s’appelle Louis-Julien Petit et ses débuts de réalisateur sont dignes de ceux d’un Ken Loach hexagonal qui prendrait les armes de l’humour tempéré, d’un humanisme parfois électrisant, mais également du divertissement assumé pour livrer son combat. Envie de dire : "Encore !"