Ce mardi 5 octobre 2010 à 20h50, Canal+ diffuse Partir, un thriller sentimental dans lequel Kristin Scott Thomas quitte mari et enfants pour suivre son ouvrier Sergi Lopez.

Ce mardi 5 octobre 2010 à 20h50, Canal+ diffuse Partir, un thriller sentimental sorti en août 2009 dans lequel Kristin Scott Thomas quitte mari et enfants pour suivre son ouvrier Sergi Lopez. Maîtresse de cérémonie du dernier Festival de Cannes, Kristin Scott Thomas est sans conteste l'une des actrices britanniques les plus en vogue en France actuellement. A l'affiche de pas moins de 7 films en 2010 - dont le dernier Alain Corneau, Crime d'amour, et Elle s'appelait Sarah de Gilles Paquet-Brenner le 13 octobre prochain - la comédienne révélée au grand public dans Quatre mariages et un enterrement (1994) est une habituée des rôles passionnés.Attendu dans autant de projets cette année, l'Espagnol Sergi Lopez, qui joue ici son amant, a lui aussi percé en France mais un peu plus tard grâce à Harry, un ami qui vous veut du bien de Dominik Moll en 2000.L'accent british de la première mêlé à celui catalan du deuxième devrait donc faire succomber les fans ce soir devant Partir.Diffusé pour la première fois sur Canal+ à 20h50, ce film de Catherine Corsini (grand prix cinéma du Festival de Cannes 1983 avec Ballades) raconte le coup de foudre brutal d'une quarantenaire bourgeoise de la région de Nîmes pour un ouvrier en charge du chantier de son futur cabinet de kinésithérapie.Femme d'un brillant chirurgien et mère de 2 adolescents, elle sera prête à tout quitter pour lui, jusqu'à la déraison ?Ce triangle amoureux, qui offre à Yvan Attal un nouveau rôle de mari jaloux (Ma femme est une actrice) montre à quel point la passion et le désir peuvent nous faire perdre pied.Le film, par sa thématique de l'adultère et de la recherche du bonheur passé 40 ans, met en exergue deux sujets sensibles et chers à la réalisatrice : les violences conjugales et la discrimination. Car Samuel, le mari de Suzanne, va vite comprendre qu'il a perdu sa place et ne trouvera d'autre moyen que de la bousculer pour la ramener à la raison. La situation sociale d'Ivan, un ancien tolard immigré qui vit dans la précarité, participe sûrement à cette attirance subite de l'héroïne pour cet homme, elle qui s'ennuie dans son rôle de femme modèle au foyer.Leur amour est ensuite raconté à travers la superbe photographie signée Agnès Godard, chef opérateur sur le film. Les paysages du Gard sont mis en lumière de façon à apporter tout leur sens à cette passion nouvelle...Les férus de belles histoires d'amour, même quand le cadre pourrait sembler banal (l'épouse, l'époux; l'amant et les enfants), apprécieront Partir, ou ce désir de fuir vers une vie nouvelle, malgré les obstacles, car il y en a toujours.Camille Dubois